Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

 

Semaine italienne

Organisé par : Piero Caracciolo (ENS) et Sophie Fermigier (ENS)

Sur le thème des Frontières italiennes, la Semaine italienne de l’ENS a eu lieu du 13 au 18 mai 2002. Elle était organisée par les enseignants et les étudiants de langue et civilisation italienne.
Établies, traversées, transgressées, lignes à la fois de séparation et de contact, les frontières manifestent singularité et appartenance, méfiances et influences réciproques. Elles évoluent avec l’entité qu’elles délimitent. Non seulement leur forme change, mais aussi leur sens et leur portée.

Ressources en ligne

Organisateurs

Piero_Caracciolo

Piero Caracciolo (ENS)

Piero Caracciolo a longtemps été lecteur à l’université de Lille III où il a enseigné la civilisation italienne contemporaine. Depuis 1989, il est chargé de cours à l’École normale supérieure où il enseigne la langue italienne et organise un séminaire sur l’histoire récente de l’Italie.

Photo non disponible

Sophie Fermigier (ENS)

Sophie Fermigier est directrice des études littéraires à l’École normale supérieure.

En savoir plus sur le cycle...

Établies, traversées, transgressées, lignes à la fois de séparation et de contact, les frontières manifestent singularité et appartenance, méfiances et influences réciproques. Elles évoluent avec l’entité qu’elles délimitent. Non seulement leur forme change, mais aussi leur sens et leur portée. "Expression géographique", selon le célèbre mot attribué à Metternich, l’Italie est devenue entité politique. Entité culturelle, elle est devenue unité linguistique. Pendant toute l’histoire médiévale et moderne elle a d’ailleurs existé en tant que représentation, ni claire ni distincte peut-être, mais réelle et continue. Autant de modalités de l’existence de l’objet Italie, auxquelles correspondent des frontières de nature différente : géographiques, politiques, culturelles, cognitives ; simultanées et successives. Les conférences et les spectacles de la Semaine Italienne de l’École normale supérieure, autour du thème de la frontière, présenteront quelques unes de ces modalités. Il sera donc question de la place occupée par l’Italie, et réservée à l’Italie, dans le système des cultures et des entités politiques voisines, de l’Italie comme nation, de ses discontinuités régionales et de leurs fondements historiques, des passages enfin, qui ont conduit en Italie, et hors d’Italie, des hommes, des idées, des musiques et des images.

Le voyageur qui, quittant la ville sicilienne de Cefalù, arriverait dans la ville anglaise de Durham, ne manquerait pas d’être frappé par la ressemblance entre leurs cathédrales. Lointaines dans l’espace, différentes dans la pierre, renvoyant à des imaginaires distincts, ces deux églises nous obligent à reconnaître une communauté de culture chez les architectes qui les ont bâties et chez les puissants qui les ont voulues. C’est en effet une seule et même culture, la culture normande qui, aux XIe et XIIe siècles, influence l’architecture de la Normandie, de l’Angleterre et de l’Italie méridionale. Celle-ci, après avoir été byzantine et partiellement arabe, avait été en effet conquise par la famille normande des Hautevelle. Depuis le VIe siècle une frontière géopolitique et culturelle la délimitait des autres territoires italiens, qui étaient devenus lombards et carolingiens. Le lien avec la lointaine civilisation normande renforcera la séparation culturelle. Au cour des siècles à venir, cette frontière ne fera que s’approfondir et engendrera – comme le montrera Jean-Marie Martin - l’entité politique et territoriale qui un jour sera appelée « Mezzogiorno ». Une troisième sorte de frontière séparera le Mezzogiorno des autres régions italiennes, ce sera une frontière sociale.

Frontières géopolitiques, frontières culturelles, frontières sociales : les conférences et les spectacles de cette semaine traiteront de ces trois sortes de frontières. Laura Malvano et Jacqueline Risset, parleront respectivement du Futurisme et des avant-gardes littéraires en France et en Italie pendant les années 1960. Il y sera donc question de la frontière culturelle entre la France et l’Italie contemporaines, frontière qui unit et sépare les intellectuels des deux pays. Christian Michel et Marie-Hélène Girard évoqueront la traversée culturelle des frontières géographiques, traversée qui a conduit en Italie, au cours du XVIIIe et du XIXe siècles, les artistes et les écrivains français et européens, en un voyage rituel nécessaire à leur formation. La frontière franco-italienne, culturelle et politique, sera l’objet de la conférence de Jean-louis Fournel sur les lectures françaises de Machiavel et de Guicciardini, tandis que le « vilain geste » de Caterina Sforza relaté par Machiavel, dont parlera Frédérique Verrier, illustrera à la fois les frontières des belliqueux Etats italiens de la Renaissance et la frontière morale qui sépare le haut et le bas du corps humain. La frontière culturelle constitue enfin l’inspiration des Folk songs de Luciano Berio, au programme du concert symphonique dirigé par Leonardo Gasparini.
Les frontières géopolitiques seront l’objet de la conférence de Gilles Pécout sur l’établissement de la carte de l’Etat italien après l’unification, au XIXe siècle ; celle d’Antonio Bechelloni sur « migrations et exils italiens », ainsi que le film de Vincenzo Marra, Tornando a casa, porteront sur des frontières à la fois géopolitiques et sociales. Elisabeth Crouzet-Pavan, dans sa conférence sur Venise au Moyen Age et à la Renaissance, examinera les frontières orientales, politiques et culturelles, de l’Italie de la fin du Moyen Age. Venise sera encore présente dans la pièce de Goldoni Les jumeaux vénitiens, mise en scène par Alexis Roque. Claudio Magris enfin, germaniste, écrivain et essayiste, évoquera toutes les frontières qui jalonnent son œuvre, comme en témoigne l’évocation récurrente de sa ville natale, Trieste, carrefour des cultures italienne, germanique et slave.


Semaines culturelles

Héritages, circulations et influences des cultures méditerranéennes

Semaine arabe 2002 : Le voyage

Semaine arabe 2004 : La jeunesse dans le monde arabe

Semaine arabe 2005 : Images actuelles du monde arabo-musulman

Semaine arabe 2006 : Dissidences

Semaine arabe 2007 : Images

Semaine culturelle L’Ukraine et la Biélorussie

Semaine de la Renaissance

Semaine grecque

Semaine italienne

Semaine japonaise

Semaine Tragédie : poésie et action