Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

 

Conférences exceptionnelles

Organisé par :

Des conférences exceptionnelles ont lieu régulièrement à l’ENS. Elles sont organisées par des enseignants-chercheurs ou des étudiants et sont l’occasion d’inviter des personalités du monde scientifique ou de la société.

Ressources en ligne

  • Éthique des sciences et formation aux droits de l’Homme (le 13 février 2002) — Brigitte Le Mintier et Pierre Queret
    Dialogue entre juristes et scientifiques avec les interventions de Brigitte Le Mintier, professeur de droit à l’Université de Rennes et Pierre Queret qui ouvriront le débat dans le cadre du colloque Education et formation aux droits de l’homme de l’Unesco.
  • L’abolition de la peine de mort. L’histoire d’un combat (le 12 mars 2002) — Robert Badinter et Loïc P. Guyon

  • Noyau de la chaleur : fonctions theta et zeta (le 25 mars 2002) — Serge Lang
    Cours de mathématiques.
  • Le système du monde et la philosophie de l’action (le 26 mars 2002) — Thierry de Montbrial
    Le Centre de géostratégie de l’ENS et l’association Entrer dans le XXIe siècle organisent une table-ronde autour de l’ouvrage de Thierry de Montbrial Le système du monde et la philosophie de l’action.
  • Apprendre ! (le 10 octobre 2002) — André Giordan
    Apprendre !
    Je sais apprendre... mais sais-je faire apprendre ? Mais au fait, qu’est-ce qu’"apprendre" ?
  • L’imagerie haute résolution en astronomie (le 28 février 2003) — Stephen Ridgway
    Conférence donnée dans le cadre du magistère de physique.
  • Héritages du XIXe siècle : l’Europe avant l’Europe (le 27 mars 2003) — Philippe Boutry, Robert Frank, Antoine Vauchez et Laurent Willemez
    Sous la présidence de Daniel NORDMAN, Directeur de recherche au CNRS
    16h45 : Philippe BOUTRY, Rome capitale de l’Europe ?
    17h15 : Antoine VAUCHEZ, Guillaume SACRISTE et Laurent WILLEMEZ, Les juristes et les frontières de l’Europe
    17h45 : Robert FRANK, Les débats sur l’élargissement avant l’Élargissement
    Retrouvez Penser les frontières de l’Europe, sous la dir. de Gilles Pécout aux Éditions Rue d’Ulm
  • Réforme agraire et transformations sociales au Nordeste brésilien (le 21 mai 2003) — Christian Baudelot, Benoît de l’Estoile et Lygia Sigaud
    Réforme agraire et transformations sociales au Nordeste : de l’enquête à l’exposition. Conférence d’inauguration de l’exposition Nous sommes devenues des personnes. Nouveaux visages du Nordeste brésilien avec des exposés de Christian Baudelot, Lygia Sigaud et Benoît de l’Estoile.
    Visitez le site de l’exposition pour accéder à des informations complémentaires.
  • Un certain regard sur l’Amazonie Equatorienne (le 27 octobre 2003) — Don Sabino
    Rencontre-conférence en présence de trois représentants d’une communauté indienne Quéchua de l’Amazonie équatorienne : Don Sabino, issu de la tradition Yachac (chamane quéchua), Dona Corina son épouse et José Gualingua, leader indien.
  • Eventuelle beauté ? (le 5 février 2004) — Emmanuel Saulnier
    Conférence donnée dans le cadre du colloque L’œuvre d’art totale, un simple décor ? organisé par l’Ensad.
  • L’authenticité et fiction: La mise en scène de l’histoire et de l’actualité dans l’art de l’époque moderne (le 18 mars 2004) — Thomas Kirchner
    Conférence d’histoire de l’art donnée par Thomas Kirchner, professeur invité à l’ENS.
  • Petite sémantique des proverbes avec une vue spéciale sur les proverbes métaphoriques (le 29 octobre 2004) — Georges Kleiber
    Conférence donnée dans le cadre du séminaire Des langues au langage : modèles et théories à l’épreuve des faits du laboratoire LATTICE (Langues, textes, traitements informatiques, cognition).
    Nous n’entendons pas traiter le problème sémantique que posent les proverbes dans toute son ampleur et nous n’avons pas non plus la prétention de répondre à toutes les interrogations qu’il entraîne. Nous nous limiterons à deux aspects centraux de la sémantique du proverbe, à son statut de dénomination et au rôle que joue le sens figuré, et plus spécialement la métaphore, dans la constitution du sémantisme proverbial. Pour ce qui est du premier aspect, nous essaierons, dans le prolongement de nos recherches antérieures, de préciser les conséquences sémantiques qu’entraîne l’hypothèse dénominative. Et, quant au second, nous décrirons dans la lignée de Conenna et Kleiber (2002) et en relation avec le premier aspect, les mécanismes à l’oeuvre dans les proverbes dits non littéraux. Chemin faisant, nous serons amené à apporter une réponse à la question : Pourquoi certains proverbes doivent-ils être métaphoriques et d’autres non ?
  • La reconstruction d’une proto-sémantique et d’une proto-pragmatique des langues humaines (le 17 décembre 2004) — Wolfganf Wildgen
    Conférence donnée dans le cadre du séminaire Des langues au langage : modèles et théories à l’épreuve des faits du laboratoire LATTICE (Langues, textes, traitements informatiques, cognition).
    En se basant sur les recherches récentes faisant l’hypothèse de l’existence d’un proto-langage, on situe l’apparition de celui-ci dans une zone temporelle allant d’homo abilis (technologie lithique spécifique il y a 2 millions d’années) à la séparation des lignées d’homo neanderthaliensis et sapiens (aux environs de – 500 000 ans). On tente de caractériser ce ou ces stades précoces du langage humain.
    En faisant usage du concept de forme symbolique tel qu’il a été défini par Cassirer qui replonge le langage dans le contexte de la technique, de l’art et du mythe, on essaie de reconstruire la proto-sémantique (et la proto-pragmatique liée à l’évolution sociale) à l’aide des traces de la technologie et de l’art du paléolithique. La reconstruction utilise la modélisation dynamique proposée par René Thom et elle assume une continuité morphologique entre le proto-langage du paléolithique et les langues modernes en faisant l’hypothèse de l’existence de fossiles linguistiques dans les langues modernes.
    La reconstruction n’a pas seulement un intérêt archéologique, elle peut nous aider à découvrir la véritable structure profonde, la morphologie fondamentale, cachée sous la diversité des langues que nous connaissons aujourd’hui.

    Référence : Wolfgang Wildgen, 2004. The Evolution of Human Language. Scenarios, Principles, and Cultural Dynamics, Benjamins, Amsterdam.
  • Elèves des classes préparatoires et des Grandes Ecoles : le bonheur ? (le 3 février 2005) — Anne Delaigue
    L’équipe du Pôle Santé de l’ENS vous invite à une conférence présentée par Mme Anne Delaigue qui accompagne et soigne depuis plus de 20 ans les élèves de l’Ecole Polytechnique.
    A partir de son expérience d’écoute et de ses recherches sur la population des élèves qui suivent les classes préparatoires et intègrent les grandes Ecoles, nous vous proposons un échange sur ce qu’implique ce parcours d’études spécifique alors que l’expérience montre que compétences et réussite scolaires ne riment pas toujours avec bien-être affectif et relationnel.
  • Einstein aujourd’hui (le 8 février 2005) — Alain Aspect, François Bouchet, Eric Brunet, Claude Cohen-Tannoudji, Jean Dalibard, Thibault Damour, Olivier Darrigol, Bernard Derrida, Philippe Grangier, Franck Laloë, Michel Le Bellac, Michèle Leduc et Jean-Paul Pocholle
    Débat « Einstein aujourd’hui » à l’ENS Paris le 8 février 2005 en salle Dussane.
    2005 a été déclarée Année Mondiale de la Physique par l’ONU et l’UNESCO afin de commémorer le centième anniversaire de l’annus mirabilis d’Einstein, qui publiait en 1905 une série d’articles fondateurs sur la relativité, les quanta lumineux et le mouvement brownien. Pour fêter la physique et à l’occasion de la sortie (le 20 janvier) de l’ouvrage Einstein aujourd’hui, EDP Sciences organise, en collaboration avec l’Ecole normale supérieure et le magazine Pour la Science, un débat animé par Philippe Boulanger et consacré à l’actualité remarquable des travaux d’Einstein, qui non seulement ont ouvert la voie à la physique du vingtième siècle mais continuent d’avoir un impact aujourd’hui.
  • Rencontre avec Ana Novac (le 14 février 2005) — Ana Novac
    "Je suis femme, pauvre et née en Transylvanie - une région dont les habitants (roumains, hongrois et allemands) mélangent trois langues. C’est pourquoi je n’ai jamais réussi à préciser ma nationalité et ma langue maternelle.
    J’ai passé mon enfance sous la dictature fasciste, ma jeunesse sous une dictature prolétaire et entre les deux - comme divertissement - j’ai fait une année à Auschwitz."
    Auteur d’un journal intime, rédigé à Auschwitz et publié dans le monde entier (Les beaux jours de ma jeunesse, Paris, Gallimard, Folio), Ana Novac est devenue après la guerre auteur dramatique en Roumanie, qu’elle fuit au milieu des années 50. A Berlin ouest, où elle s’installe, elle écrit pour le théâtre, témoignant de son choix, résister par la lucidité.
    Installée en France depuis 1968, Ana Novac a publié romans et pièces de théâtre écrits en Français, chez Calmann-Lévy, et aux Editions du Rocher.
    Choisis dans toute son oeuvre, les textes d’Ana Novac seront lus par Evelyne Guimmara, comédienne. L’auteur lira également certains textes inédits.
  • L’affaire Rosenberg : un problème historique en suspens (le 24 mars 2005) — René Sazerat
    Avec notamment :
    - M. Pierre Gervais, professeur d’histoire nord-américaine à l’université Paris VIII
    - M. Alexandre Rios-Bordes
    - Mme Marianne Debouzy, professeur émérite à l’université Paris VIII
    - M. Jean-Jacques de Félice (1929-2008), avocat à la Cour d’appel de Paris
  • Les ressorts de l’action internationale: intérêts, idées et passion (le 6 avril 2005) — Pierre Hassner
    Séminaire Théorie et acteurs des relations internationales du Centre de géostratégie de l’École normale supérieure.
  • Quinze ans d’immigration en Grèce, un bilan provisoire (le 8 avril 2005) — Michel Sivignon

  • Apparition/Disparition (le 14 avril 2005) —
    Tous les 2e jeudis du mois, le Centre Pompidou invite les écoles d’art à investir le Musée national d’art moderne pour provoquer des micro-événements à voir, entendre, suivre ou parcourir...
    Le jeudis 14 avril 2005, les étudiants de l’École nationale supérieure des arts décoratifs et de l’École normale supérieure, investissent le 4e niveau du musée sur le thème : APPARITION/DISPARITION
  • Anorexie et Boulimie : Nourritures et Dépendances… (le 18 mai 2005) — Philippe Jeammet
    Le pôle santé organise pour l’année universitaire 2004-2005 un cycle de conférences sur la prévention des difficultés et troubles psychologiques. Les interventions seront accessibles à un public non professionnel et viseront à le sensibiliser aux différentes difficultés psychologiques que peuvent rencontrer les jeunes adultes.
    Décrites depuis l’antiquité, puis individualisées à la fin du XIXième siècle, l’anorexie mentale et la boulimie sont mieux comprises depuis les années 60 grâce un intérêt croissant porté par les professionnels de la santé à ces pathologies.
    Les troubles du comportement alimentaire touchent plus fréquemment les jeunes filles. Certaines recherches estiment que 10% des jeunes filles brillantes, de classes socio-économiques élevées en Occident présenteront un épisode modéré d’anorexie et/ou de boulimie.
    Ces troubles entrent en contact avec chacune des tâches caractéristiques de l’adolescence à savoir l’acceptation du corps pubère et de la sexualité, l’obligation de remaniements narcissiques et objectaux pouvant permettre une séparation et une individualisation et les évolutions en terme de socialisation et de compétence personnelle.
    Le Pr Philippe Jeammet spécialiste reconnu de ces pathologies, viendra nous présenter un état des lieux sur ce thème et les problématiques de prise en charge et prévention.
  • Raymond Aron, hommage, héritages (le 7 juin 2005) — Nicolas Baverez, Monique Canto-Sperber et Pierre Hassner
    L’association Penser Politique !, organise à l’occasion du centenaire de Raymond Aron une table ronde sur le thème Raymond Aron, hommage, héritages.
  • Plantes d’Amazonie, un savoir en disparition (le 23 juin 2005) — Chrystèle Marie et Luis Culquipon Rocca
    L’association Paroles de Nature vous invite à une Conférence-rencontre inédite avec Don Luis Culquipon, chamane Amazonie péruvienne. Témoignages des peuples autochtones...derniers liens entre l’homme et la nature.
  • Les conduites à risque des jeunes adultes (le 20 octobre 2005) — Daniel Marcelli
    Jeunes et prise de risques : Pourquoi ? Comment ? Jusqu’où ?
  • La Réécriture : classicisme ou modernité ? (le 3 novembre 2005) — Jonathan Mallinson
    1- Réécriture(s) : à la recherche de la modernité au XVIIIe siècle
    2- Réécrire Molière au XVIIIe siècle ; Tartuffe et La Mère coupable de Beaumarchais
    3- Réécriture des Lettres d’une Péruvienne de Graffigny : suites et traductions
    4- La Paméla de Voltaire : réécriture de soi, réécriture de Richardson
  • Le langage et la logique (le 3 novembre 2005) — Paul Egré
    Conçue pour mener des raisonnements sous forme de calculs et remédier aux imperfections du langage ordinaire, la logique formelle constitue aujourd’hui l’une des clefs de l’analyse des langues naturelles.
    Conférence organisée par Bénédicte Leclerq (Pour la science) en collaboration entre l’École normale supérieur et le magazine Pour la Science.
  • Rencontre autour de Free Zone d’Amos Gitaï (le 14 novembre 2005) — Jean-Loup Bourget, Pierre-Marc de Biasi et Amos Gitaï
    Interprètes
    Nathalie PORTMAN, Hanna LASLO, Hiam ABBASS, Aki AVNI, Carmen MAURA
    Synopsis
    Rebecca, une Américaine qui vit à Jérusalem depuis quelques mois, vient de rompre avec son fiancé. Elle monte dans le taxi de Hanna, une Israélienne. Mais celle-ci doit aller en Jordanie, dans la "Free Zone", récupérer une grosse somme d’argent que leur doit l’Américain l’associé de son mari. Rebecca la convainc de l’emmener avec elle. Quand elles arrivent dans la Free Zone, Leila, une Palestinienne, leur explique que l’Américain n’est pas là et que l’argent a disparu...
  • La mixité sociale à l’ENS : rétrospective et prospective (le 13 décembre 2005) — Christian Baudelot, Mehdi Ouraoui et Patrick Weil
    Les récentes émeutes des banlieues ont attiré l’attention des responsables politiques et institutionnels sur la nécessité de proposer des mesures d’insertion sociale nouvelles et plus efficaces que par le passé. Pour les universitaires, les enseignants et les chercheurs, la question de la diversité sociale et du partage de l’excellence se pose de façon non moins urgente. L’objet de ce débat, organisé à l’initiative d’enseignants-chercheurs affiliés à l’ENS, sera de déterminer plus spécifiquement quelles mesures concrètes peuvent être proposées pour accroître le recrutement, par l’Ecole Normale Supérieure et dans les classes préparatoires, d’étudiants issus de l’immigration ou de milieux défavorisés.
    Liens pertinents :
    C. Baudelot (2003), "Educational results are on the up yet gaps are getting ever wider", Communication au colloque "The new cleavages in France", Princeton, http://elias.ens.fr/~baudelot/art.html
    M. Ouraoui & al. (2005), "Partager l’excellence", Le Monde du 16/11/05. http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-710390,0.html
    P. Weil (2004), "Un plan pour l’égalité", Le Monde du 13/12/04. http://www.inegalites.fr/article.php3?id_article=294
    Débat organisé par Paul Égré (IJN, CNRS) et Philippe Schlenker (IJN, CNRS et UCLA).
  • Le Tsunami, un an après (le 5 janvier 2006) — Jean-Christophe Gaillard, François Schindelé et Christophe Vigny
    L’émotion disparue, quels enseignements tirer de ce qui a été l’une des plus violentes secousses que la Terre et que les océans aient connus ?
    Table ronde organisée en collaboration avec le magazine Pour la Science, animée par Bénédicte Leclercq, Pour la science.
    - Le point sur l’observation des failles de la région depuis un an par Christophe Vigny
    - Le système d’alerte au tsunami dans l’océan indien par François Schindelé
    - La vulnérabilité des populations et les causes humaines de catastrophe dans ces régions par Jean-Christophe Gaillard
  • Leçons de physique, de chimie et d’histoire naturelle de l’Ecole normale de l’an III (1795) (le 12 janvier 2006) — Stéphane Baciocchi, Bernadette Bensaude-Vincent, Christine Blondel, Monique Canto-Sperber, Bernard Chevassus-au-Louis, Alain Foucault, Etienne Guyon, Jean-Noël Jeanneney, Bernard Maitte et Laurent Pinon
    Colloque scientifique proposé à l’occasion de la publication des Leçons de physique, de chimie et d’histoire naturelle de l’Ecole normale de l’an III prononcées en 1795 par l’abbé Haüy (physique), Berthollet (chimie) et Daubenton (histoire naturelle), l’Ecole normale supérieure et le Muséum national d’histoire naturelle.
    Il survient parfois un moment de l’histoire où les scientifiques, tous domaines confondus, s’imposent dans un même mouvement de faire le point des connaissances acquises et de tracer les routes à suivre. C’est à un tel moment que nous convient les leçons de l’an III, professées sous la Convention au premier semestre de 1795 devant plus d’un millier d’auditeurs, retranscrites par le soin de sténographes et aussitôt publiées. Dernière tentative désespérée pour offrir à un seul cerveau une connaissance encyclopédique ordonnancée par la raison analytique, ces leçons s’interrompront lors des journées de Prairial qui mettront un point (provisoirement) final à l’expérience si riche de l’École normale. Pour réaliser une entreprise aussi ambitieuse, on fit appel aux plus grands : de Volney l’historien à Berthollet le chimiste, de La Harpe le critique littéraire à Bernardin de Saint-Pierre le « professeur de morale »... C’est dans le cadre bucolique d’un jardin à la Rousseau, à l’amphithéâtre du Muséum mais à deux pas du faubourg Saint-Marcel encore bruissant de fièvre révolutionnaire, que les maîtres à penser du XVIIIe siècle viennent donner leur enseignement et débattre avec leurs élèves.
    Retrouvez Les Leçons de l’Ecole normale de l’an III (physique, chimie, histoire naturelle), sous la dir. d’E. Guyon aux Éditions Rue d’Ulm
  • L’Affaire Dreyfus - La naissance du XXe siècle (le 25 janvier 2006) — Vincent Duclert et Perrine Simon-Nahum
    Colloque international organisé les 23, 24 et 25 janvier 2006 par l’Ecole des hautes études en sciences sociales et le Centre de recherches historiques (groupe Ahmoc) avec l’Ecole nationale des chartes, l’Ecole normale supérieure, l’Université de Columbia (Programs in Paris) et le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.
    A l’occasion du centenaire de la réhabilitation du capitaine Dreyfus - proclamée par la Cour de cassation le 12 juillet 1906 -, un colloque international se tient à Paris, en différents lieux universitaires et patrimoniaux, pour comprendre l’événement et sa portée considérable sur le XXe siècle. Eclairer le contemporain par les usages de l’Affaire, saisir les enjeux et les limites de cette rencontre des temps, réfléchir aux pratiques de la commémoration appartiennent toujours au travail des historiens.
    « L’une des oeuvres de relèvement les plus extraordinaires dont le monde ait été témoin, une de ces oeuvres qui retentissent jusque dans l’avenir le plus lointain, parce qu’elle aura marqué un tournant dans l’histoire de l’humanité, une étape grandiose vers une ère de progrès immense pour les idées de liberté, de justice et de solidarité sociale. »
    Commandant Alfred Dreyfus, 1906.
    « L’Affaire n’a pas terminé son cours. Le choix moral, l’exaltation des premiers dreyfusards - on naissait antidreyfusard par amour de l’Armée et de l’Ordre, on devenait dreyfusard - n’ont pas cessé de nous toucher. Périodiquement, la République se ressource dans l’Affaire. »
    Madeleine Rebérioux, 1994.
    Colloque organisé sous la direction de Vincent Duclert (EHESS-CRH) et de Perrine Simon-Nahum (CNRS-CRH).
  • Conférence de Stanley Cavell (le 17 février 2006) — Stanley Cavell et Claude Imbert
    Le Département de philosophie et la Passerelle des arts de l’École normale supérieure, avec le concours du CEPPA (université Paris I) et de l’École doctorale SHS de l’université de Picardie Jules Verne, ont reçu Stanley Cavell (Harvard University) autour de son ouvrage Cities of words - Henry James / Max Ophuls.
    Dans son dernier livre, Stanley Cavell poursuit un parallèle entre la philosophie et l’œuvre de fiction.
    Le perfectionnisme moral émersonien et les Recherches philosophiques de Wittgenstein ouvrent une série de correspondances naguère illustrées par le théâtre shakespearien et le cinéma hollywoodien.
    C’est toute l’histoire de la philosophie occidentale qui s’en trouve modifiée, et soudainement réactivée.
    En complément de l’exposé, Catherine Axelrad-Bourget questionne Claude Imbert autour de l’oeuvre de Stanley Cavell.
  • Du volontariat humanitaire à l’action politique : témoignage d’un engagement international (le 6 mars 2006) — Bernard Kouchner
    Dans le cadre du séminaire d’histoire contemporaine Se battre pour des idées. Volontariat militaire et engagement politique. XVIIIe-XXIe siècle. organisé par Gilles Pécout (ENS Ulm) et Olivier Wieviorka (ENS Cachan)
  • Question d’avenir: Entre inquiétude et impatience (le 6 avril 2006) —
    Table ronde organisée par le Pôle santé de l’ENS et le Relais étudiants lycéens parisiens.
  • Le développement durable (le 25 avril 2006) — Jacques Blondel, Jean-Charles Hourcade, Sylvie Joussaume et Claude Kergomard
    L’ENS organise avec la revue Pour la science cette table ronde animée par Mme Benedicte Leclercq de Pour la science avec Jacques Blondel, biologiste, Institut français de la biodiversité, Jean-Claude Hourcade, économiste, CNRS, Sylvie Joussaume, climatologue, CNRS et Claude Kergomard, géographe, ENS.
    Deux aspects majeurs du développement durable seront abordés : le réchauffement climatique et la biodiversité. Des experts scientifiques et des économistes feront le point sur ce sujet en soulignant l’impact des activités humaines.
  • Le développement durable (le 25 avril 2006) — Sylvie Joussaume
    L’ENS organise avec la revue Pour la science cette table ronde animée par Mme Benedicte Leclercq de Pour la science avec Jacques Blondel, biologiste, Institut francais de la biodiversité, Jean-Claude Hourcade, économiste, CNRS, Sylvie Joussaume, climatologue, CNRS et Claude Kergomard, géographe, ENS. Deux aspects majeurs du développement durable seront abordés : le réchauffement climatique et la biodiversité. Des experts scientifiques et des économistes feront le point sur ce sujet en soulignant l’impact des activités humaines.
  • Le développement durable (le 25 avril 2006) — Jacques Blondel
    L’ENS organise avec la revue Pour la science cette table ronde animee par Mme Benedicte Leclercq de Pour la science avec Jacques Blondel, biologiste, Institut francais de la biodiversite, Jean-Claude Hourcade, economiste, CNRS, Sylvie Joussaume, climatologue, CNRS et Claude Kergomard, geographe, ENS. Deux aspects majeurs du developpement durable seront abordes : le rechauffement climatique et la biodiversite. Des experts scientifiques et des economistes feront le point sur ce sujet en soulignantl’impact des activites humaines.
  • Le développement durable (le 25 avril 2006) — Jean-Charles Hourcade
    L’ENS organise avec la revue Pour la science cette table ronde animee par Mme Benedicte Leclercq de Pour la science avec Jacques Blondel, biologiste, Institut francais de la biodiversite, Jean-Claude Hourcade, economiste, CNRS, Sylvie Joussaume, climatologue, CNRS et Claude Kergomard, geographe, ENS. Deux aspects majeurs du developpement durable seront abordes : le rechauffement climatique et la biodiversite. Des experts scientifiques et des economistes feront le point sur ce sujet en soulignantl’impact des activites humaines.
  • Le développement durable (le 25 avril 2006) — Claude Kergomard
    L’ENS organise avec la revue Pour la science cette table ronde animee par Mme Benedicte Leclercq de Pour la science avec Jacques Blondel, biologiste, Institut francais de la biodiversite, Jean-Claude Hourcade, economiste, CNRS, Sylvie Joussaume, climatologue, CNRS et Claude Kergomard, geographe, ENS. Deux aspects majeurs du developpement durable seront abordes : le rechauffement climatique et la biodiversite. Des experts scientifiques et des economistes feront le point sur ce sujet en soulignantl’impact des activites humaines.
  • Rencontre avec Elisabeth Roudinesco (le 29 avril 2006) — Alain Badiou et Elisabeth Roudinesco
    Elisabeth Roudinesco répond aux questions d’Alain Badiou et d’Yves Duroux. Séance organisée par le Centre international d’étude de la philosophie frnaçaise contemporaine (CIEPFC) à l’occasion de la publication de Philosophes dans la tourmente (éditions Fayard).

    [La Diffusion des savoirs de l’École normale supérieure et Mme Roudinesco remercient Mme Florence Keene pour l’enregistrement et la cession de ses droits de diffusion]
  • The Development of Science and the Origin of Analytical Philosophy (le 19 mai 2006) — Aldo Giorgio Gargani

  • Wittgenstein and the Critical Revision of Representationalism (le 22 mai 2006) — Aldo Giorgio Gargani

  • The Post Neo-positivistic Epistemology (le 24 mai 2006) — Aldo Giorgio Gargani

  • Truth, Meaning and Reference (le 26 mai 2006) — Aldo Giorgio Gargani

  • Voir le cerveau, penser : une histoire d’eau ? (le 19 mars 2007) — Denis Le Bihan
    Cette conférence a été prononcée dans le cadre du séminaire national Un enseignement intégré de science et technologie au collège. Ce séminaire, qui s’est déroulé les 19 et 20 mars 2007 dans les locaux de l’ENS rue d’Ulm à Paris, est inclus dans le programme national de pilotage de la DGESCO. Il a été organisé conjointement avec l’Académie des sciences et l’Académie des technologies, à l’initiative de Pierre Léna, délégué à l’éducation et à la formation de l’Académie des sciences et André Pineau, membre de l’Académie des technologies.
  • Mots de la science et mots de l’imaginaire (le 20 mars 2007) — Roland Lehoucq
    Cette conférence a été prononcée dans le cadre du séminaire national Un enseignement intégré de science et technologie au collège. Ce séminaire, qui s’est déroulé les 19 et 20 mars 2007 dans les locaux de l’ENS rue d’Ulm à Paris, est inclus dans le programme national de pilotage de la DGESCO. Il a été organisé conjointement avec l’Académie des sciences et l’Académie des technologies, à l’initiative de Pierre Léna, délégué à l’éducation et la formation de l’Académie des sciences et André Pineau, membre de l’Académie des technologies.
  • Table ronde autour de "Les bienveillantes" de Jonathan Littell (le 24 avril 2007) —
    Le Centre de recherche sur les relations entre littérature, philosophie et morale de l’ENS propose une table ronde autour du livre, animée par Jean-Charles Darmon, directeur adjoint Lettres, avec Pierre Assouline (journaliste, écrivain), Sophie Coeuré (ENS, histoire), Catherine Coquio (Université de Poitiers, littérature comparée), Etienne François (Université de Berlin, histoire), Valérie Gérard (ENS, philosophie), Bertrand Ogilvie (Université Paris-X, philosophie et psychanalyse), Michael Werner (EHESS, études germaniques), Francis Wolff (ENS, directeur du département de philosophie).
  • De l’abjection à la banalité du mal (le 24 avril 2007) —
    Invité par le Centre Roland-Barthes (Université Paris-VII), Jonathan LITTELL, auteur du roman LES BIENVEILLANTES, est accueilli à l’École normale supérieure pour une conférence-débat avec Julia Kristeva et Rony Brauman.

    Cette conférence a été précédée par une table ronde autour des Bienveillantes, dont l’enregistrement est également disponible.

    NB : une erreur, dès à présent corrigée, s’était glissée dans le générique de début de l’intervention de M. Littell. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser.
    Si vous aviez téléchargé la précédente version, n’hésitez pas à la remplacer par la nouvelle dont le générique est correct.

  • Colloque Génétique des arts plastiques XVè - XXè siècle (le 1er juin 2007) — Philippe Dagen, Pierre-Marc de Biasi, Marianne Jakobi, Nadejda Podzemskaïa et Pierre Wat
    Pas une exposition digne de ce nom sans la mise en scène d’un processus illustrant la naissance des œuvres. Est-ce à dire que les historiens d’art pratiquent l’approche génétique aussi spontanément que Monsieur Jourdain faisait de la prose ? Pas si sûr. S’il est vrai que la critique génétique doit beaucoup de ses notions au vocabulaire des arts plastiques (croquis, esquisse, ébauche, réfection, repentir, mise au net, etc…), il n’est pas certain, réciproquement, que l’histoire de l’art – même pour l’étude des écrits d’artistes - ait aujourd’hui intégré toutes les avancées que la théorie génétique du texte a pu apporter à l’analyse des processus de création, notamment en termes d’analyse systématique et exhaustive des archives. A une politique du document spectaculaire, l’approche génétique oppose l’exigence d’une analyse exhaustive des fonds. Cette démarche est-elle praticable dans le champ de l’histoire de l’art ? A quelles conditions, dans quelles limites historiques et conceptuelles ? Moyennant quelles adaptations méthodologiques ?
    Bref, que pourrait apporter une approche proprement génétique des œuvres dans le domaine des arts plastiques ? Que pourrait y gagner l’historien d’art pour la compréhension des formes, des théories, des techniques et des matériaux, des processus cognitifs de la création et même de la réception des œuvres ?
    Cette journée d’étude n’a pas pour vocation de clore le débat, mais au contraire de l’ouvrir et de l’instruire, c’est-à-dire d’abord d’instaurer un dialogue entre généticiens et historiens de l’art, pour mesurer à la fois les solidarités et les divergences que susciteront ces interrogations méthodologiques. Chacun pourra faire état de ses convictions comme de ses doutes, en s’appuyant s’il le souhaite sur des exemples précis. Le but premier est de s’entendre sur le sens des concepts avec le projet, si la chose paraît possible, de porter ultérieurement le débat à l’échelle, plus collective et publique, d’un séminaire de recherche qui entrerait dans le détail des corpus pour approfondir la réflexion.

    Conception scientifique de la journée d’étude :
    Nadeije LANEYRIE-DAGEN, professeur d’histoire de l’art à l’ENS (Centre d’Histoire de l’Art de la Renaissance, CHAR, Paris I)
    Pierre-Marc de BIASI, directeur de recherche (CNRS UMR 8132), directeur de l’Institut des textes et manuscrits modernes
    Anne HERSCHBERG PIERROT, professeur de littérature française à l’Université de Paris VIII
    Organisation scientifique :
    Marianne JAKOBI, docteur en histoire de l’art, chargée de cours à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne
    Contributions :
    Lizzie BOUBLI, conservateur au département des Arts graphiques, musée du Louvre
    Philippe DAGEN, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne et critique d’art au quotidien Le Monde.
    Jacqueline LICHTENSTEIN, Professeur d’esthétique à l’Université de Paris-IV
    Nadejda PODZEMSKAÏA, docteur de l’Université Lomonossov de Moscou et de la Scuola normale superiore de Pise, chargée de recherche au Centre national de la recherche scientifique, Paris
    Pierre WAT, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Provence

    Une partie des interventions n’a pas été enregistrée. L’intervention de M. Dagen est interrrompue avant la fin.
  • Les philosophes d’aujourd’hui et la pensée de Stanislas Breton (le 2 juin 2007) — Benoît Chantre et Marie-Odile Metral
    Journée d’études organisée par le CIEPFC, l’Association des amis de Paul-Stanislas Breton et le Centre d’études Stanislas Breton (Institut catholique de Paris).
    Présidents de séance : Benoît CHANTRE et Marie-Odile METRAL
    Interventions de Alain BADIOU, Etienne BALIBAR, Barbara CASSIN, Luce GIARD, Pierre GIRE, Jean GREISCH.
    Débat avec la participation de Philippe CAPELLE, Olivier MONGIN, Frédéric WORMS.
  • Le cerveau et le rugby (le 11 octobre 2007) — Alain Berthoz
    Pourquoi un physiologiste s’intéresse au Rugby ? Pourquoi le Rugby peut être intéressé par la physiologie et les neurosciences ?
    Conférence organisée dans le cadre de la journée Rugby à l’ENS en partenariat avec la GMF et la Société générale.
  • Les frontières de la science ou Peut-on entrer en Science sans visa ? (le 11 décembre 2007) — Maloë Cadic, Richard-Emmanuel Eastes, Pierre Lagrange, Matteo Merzagora et Richard Monvoisin
    La Science se présente volontiers comme un espace cohérent, tel un pays qui devrait se prémunir de l’intrusion de divers ennemis : politiques, religieux, paranormaux... Qui veille sur les frontières ? Retrouve t-on ces démarcations dans la Science "telle qu’elle se fait" ? Complexes et controversées, ces questions seront abordées par nos trois intervenants, reconnus pour leurs postures franches et leurs cultures scientifiques, épistémologiques, sociologiques et... parascientifiques. Leur interaction permettra-t-elle de mieux définir la science en analysant où et comment elle pose ses barrières, ce qu’elle veut être et ce qu’elle refuse d’être ?
    Animée par Maloë Cadic, cette rencontre s’inscrit dans les réflexions du groupe TRACES (ENS) sur l’exploration des relations entre sciences et parasciences.
    Intervenants : Pierre Lagrange (sociologue des sciences), Matteo Merzagora (journaliste scientifique) et Richard Monvoisin (Laboratoire de zététique).
  • Conférence par les lauréats du Prix du Livre d’économie 2008 (le 15 février 2008) — Yann Algan et Pierre Cahuc
    Lors de la 9e Journée du Livre d’économie qui s’est tenue à Bercy le 1er février, le Prix du Livre d’économie 2008 a été remis par Christine Lagarde, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Emploi, à Yann Algan et Pierre Cahuc pour La Société de défiance, Comment le modèle social français s’autodétruit, ouvrage qu’ils ont publié aux Éditions Rue d’Ulm (2007) dans la collection du Cepremap. Le prix a été présenté par Erik Orsenna, lauréat 2007, membre de l’Académie française et administrateur de l’ENS.
    Pour célébrer ce prix,
    Monique Canto-Sperber, directrice de l’École normale supérieure,
    Daniel Cohen, directeur du Cepremap (Centre pour la recherche économique et ses applications),
    Lucie Marignac, directrice des Éditions Rue d’Ulm,
    ont invité les lauréats, Yann Algan et Pierre Cahuc, à donner une conférence à l’École normale supérieure.
  • Why We Should Go into Space (le 26 mai 2008) — Stephen Hawking

  • La pertinence des neurosciences pour les sciences humaines et sociales (le 16 décembre 2008) — Jean-Pierre Changeux
    Conférence-débat avec Jean-Pierre Changeux, à l’occasion de la publication de son ouvrage Du vrai, du beau, du bien, une nouvelle approche neuronale (Odile Jacob, coll. "Sciences", 2008), organisée par Claude Debru (Département de philosophie, ENS).
    Présentation de son ouvrage par Jean-Pierre Changeux :
    J’ai écrit ce livre à partir de la matière de mes trente années d’enseignement au Collège de France. J’y traite aussi bien de la culture et de l’art – de la musique et de la peinture – que de la vie en société, de l’éthique et de la signification de la mort ; aussi bien des langues et de l’écriture que des bases neurales et moléculaires de la mémoire et de l’apprentissage. Ce livre est une fresque qui rassemble quantité de données diverses, de discussions et d’hypothèses variées. Il ancre le matériau de la science contemporaine dans l’histoire de toutes ces disciplines que sont la neurologie, l’éthologie, la biologie de l’évolution, la biologie du développement, l’étude de la conscience ou encore la psychologie expérimentale et la génomie. Ce livre, enfin, essaie de montrer qu’il nous revient d’inciter sans relâche le cerveau des hommes à inventer un futur qui permette à l’humanité d’accéder à une vie plus solidaire et plus heureuse pour et avec chacun d’entre nous.
  • Les États européens et le monde (le 27 janvier 2009) — Hubert Védrine
    Conférence prononcée par Monsieur Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, en conclusion du grand séminaire de "Géopolitiques de l’Europe" du Master II de géopolitique ENS / Paris I Panthéon-Sorbonne. La conférence est introduite par Michel Foucher, professeur au Département de géographie de l’ENS. La présentation et le débat sont animés par POLLENS et "ENS Sorbonne Europe".
  • Les exercices spirituels de Primo Levi (le 22 mai 2009) — Arnold Davidson
    Dans le cadre de son séjour comme professeur invité par le Département de philosophie de l’ENS, en relation avec le Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC), Arnold Davidson donne une conférence sur la lecture de Primo Levi (Si c’est un homme) comme exercice spirituel, en complément d’un séminaire intitulé L’ascétique de soi dans la philosophie contemporaine (Michel Foucault, Pierre Hadot).
  • La peinture romaine comme moment extrême (le 13 novembre 2009) — Pascal Quignard
    À l’occasion du 23e séminaire de l’Association française pour la peinture murale antique, l’École normale supérieure reçoit l’écrivain Pascal Quignard pour une conférence intitulée La peinture romaine comme moment extrême. Cette conférence est précédée d’une introduction par Monique Canto-Sperber, directrice de l’École normale supérieure.
  • Fatou, Julia, les mathématiques et la guerre ? (le 7 décembre 2009) — Michèle Audin
    Les ensembles de Julia, "beautés banales des gravures de mode de la mathématique" (Jacques Roubaud), aujourd’hui vedettes de la joaillerie (le collier Julia de la maison Boucheron), ont une histoire complexe et douloureuse. À travers l’histoire des normaliens tués ou blessés, comme Gaston Julia, pendant la première guerre mondiale, Michèle Audin évoquera les ensembles de Julia, leurs inventeurs et leur histoire.
  • Explaining the Common Now (le 15 février 2010) — Craig Callender

  • L’aventure des atomes manipulés par la lumière (le 2 avril 2010) — Claude Cohen-Tannoudji
    Conférence organisée par l’Institut francilien de recherche sur les atomes froids (IFRAF) et le Département de physique de l’École normale supérieure, à l’initiative de la SFP (Société française de physique), de la SMF (Société mathématique de France) et de l’UPS (Union des professeurs de spéciale).
    Pendant longtemps, la lumière émise ou absorbée par les atomes a été considérée uniquement comme une source d’informations sur les atomes, permettant de comprendre leur structure et d’identifier leur présence dans divers types de milieux. On montre dans cet exposé que la lumière est aussi un outil pour agir sur les atomes et pour manipuler leurs divers degrés de liberté. L’utilisation des lois de conservation dans les interactions atome photon permet en effet de contrôler, au moyen de faisceaux lumineux, la polarisation, la vitesse et la position d’un atome et de le refroidir à des températures très basses, de l’ordre du microKelvin, voire du nanoKelvin. Quelques mécanismes physiques de telles manipulations des atomes sont passés en revue de même que quelques applications possibles comme l’imagerie RMN de poumons, les horloges atomiques, l’interférométrie atomique, la réalisation de nouveaux états de la matière comme les condensats de Bose-Einstein où un nombre macroscopique d’atomes se retrouvent dans la même onde de matière, les lasers à atomes qui sont les équivalents pour les ondes de matière des lasers ordinaires pour les ondes lumineuses. Quelques perspectives ouvertes par ces développements sont aussi évoquées.

Organisateurs

En savoir plus sur le cycle...


Conférences, débats et tables rondes

Éthique à l’ENS

Éthique à l’ENS, avec le comité d’éthique de l’INSERM

4e Conférences Pierre Duhem

Autour du livre "Zones humides du littoral français" (F. Verger)

Conférence organisée par les Archives Husserl.

Conférence-débat Neurosciences : essor et enjeux

Conférences "Colloquium de l’ENS"

Conférences de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) à l’ENS

Conférences de la Semaine du cerveau

Conférences de rentrée 2001

Conférences de rentrée 2002

Conférences de rentrée 2003

Conférences de rentrée 2004

Conférences de rentrée 2005

Conférences de rentrée 2006

Conférences de rentrée 2007

Conférences de rentrée 2008

Conférences de rentrée 2009

Conférences des Docteurs "honoris causa" de l’ENS, 2003

Conférences du Club Montagne Sainte-Geneviève

Conférences exceptionnelles

Conférences Jean-Nicod de philosophie cognitive

Conférences Pierre Duhem

Conférences-débats de l’Association Emmaüs et de l’École normale supérieure

Cycle de conférences Changement climatique

Département des sciences sociales

Formation continue : Programme de l’École d’économie de Paris

Journée de chimie : La chiralité

Journée Georges Bram 2009 (7e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

Journée Georges Bram 2010 (8e/9e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

Journée L’histoire de l’art, de l’Université à l’École (INHA)

Journée Typologies et analyse spatiale de l’âge du Fer européen

Journées de chimie : Les processus biologiques sous le regard des chimistes

La rentrée des revues

Les conférences d’Alain Badiou

Les conférences de l’association EcoCampus

Les débats de l’École d’économie de Paris

Les Invités d’Ulm

Les jeudis de l’archéologie

Les lundis de la philosophie

Open Forum à l’Observatoire de Paris

Projection-débat "DADVSI : Quelle liberté numérique ?"

Regards de physiciens

Rencontres autour du livre à l’ENS

Rencontres des Éditions Rue d’Ulm et des Bibliothèques de l’ENS

Rencontres EIST 2008 (Enseignement intégré de science et technologie au collège)

Rencontres EIST 2009 (Enseignement intégré de science et technologie au collège)

Respublica Literaria (Institut européen d’histoire de la République des lettres)

Séminaire d’élèves : Discussion et réflexion politiques à l’ENS

Séminaire de l’Institut de l’École normale supérieure

Science débats sur la montagne Sainte-Geneviève

Semaine de l’histoire 2006 : L’historien et les images

Stage de rentrée : Pratiques actuelles de la philosophie

Une poétique de la pensée