Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

 

Journée Georges Bram 2010 (8e/9e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

Organisé par : Clotilde Policar (ENS)

Les journées Georges Bram sont nées du constat que l’histoire des sciences n’est que peu enseignée dans les cursus scientifiques des universités. Georges Bram, chimiste qui a introduit cette discipline dès 1989 dans la maîtrise de chimie de l’université Paris-Sud (Paris XI), est en cela un pionnier. Au cours de leur carrière, les chercheurs n’ont généralement que peu de questions à se poser (au sens de grandes questions structurantes) : il est donc important de bien les choisir. Les journées Georges Bram ont notamment pour mission, précisément, de susciter l’intérêt pour l’histoire des sciences des doctorants mais aussi des chercheurs.
Le programme de l’édition 2010 reflète cet objectif : parler du passé pour s’intéresser au présent. Il s’agit tout d’abord d’histoire de la biologie, avec une conférence sur Darwin de Thierry Hoquet (Paris X) et une conférence de Claude Debru (ENS) sur l’évolution d’une discipline, la biochimie des protéines, puis de la question de l’éthique dans la pratique scientifique qu’évoquera Lucienne Letellier, biophysicienne au CNRS.

Ressources en ligne

  • Qu’a découvert Darwin ? (le 8 janvier 2010) — Thierry Hoquet
    L’Origine des espèces – l’ouvrage que Darwin publia en novembre 1859 – suscita immédiatement un grand enthousiasme et de nombreux débats : la première édition en fut aussitôt épuisée et les historiens y voient d’ordinaire le signe qu’une "révolution darwinienne" s’était immédiatement opérée. Mais l’ouvrage fut-il compris ? Et sur quoi portèrent les débats ? En posant cette question, qu’a découvert Darwin ?, nous voulons préciser sa contribution par rapport à ce qu’Ernst Mayr a appelé les "cinq théories de Darwin" : l’évolution en tant que telle, l’ascendance commune, le gradualisme, la sélection naturelle, la multiplication des espèces. Par ailleurs, l’évaluation d’une immédiate "révolution darwinienne" demande qu’on précise ce qui pouvait être compris du livre de Darwin par ses contemporains. Les traductions nous apprennent tout d’abord à quel point le vocabulaire utilisé par Darwin est riche d’ambiguïtés et suscite la perplexité de ses lecteurs : des concepts comme "origine" ou "sélection naturelle" posent difficulté, même pour les lecteurs anglais. La question porte également sur la place de la sélection naturelle. Dans L’Origine des espèces, Darwin ne s’est pas uniquement préoccupé d’établir la sélection : il mène tout autant une réflexion sur les variations et les causes qui les produisent, ou les lois par lesquelles elles sont transmises ou non à la descendance. Au fil de l’analyse, on constate que darwiniens et non-darwiniens composent une palette fort nuancée et qu’ils finissent par se rejoindre dans une commune posture : pour défendre leurs positions, tous jouent Darwin contre Darwin.
  • La biochimie des protéines : une longue histoire (le 8 janvier 2010) — Claude Debru
    La biochimie est une science d’interface qui s’est constituée au dix-neuvième siècle principalement autour de problèmes et d’objets spécifiques : le métabolisme, les enzymes, et par là les protéines. La biochimie des protéines, dans ses dimensions à la fois structurales et fonctionnelles, a constitué un objet majeur de recherche biochimique depuis les années 1860 jusqu’à nos jours, manifestant une remarquable continuité historique, alors que les acides nucléiques sont des objets dont l’importance n’a été reconnue que beaucoup plus récemment. On marquera les principales étapes de cette évolution scientifique jusqu’au début des années 1980, en insistant sur le rôle de la molécule d’hémoglobine et sur la conceptualisation allostérique dans l’histoire récente.
  • Quelques considérations éthiques sur l’organisation et les pratiques de recherche (le 8 janvier 2010) — Lucienne Letellier
    Au cours de la dernière décennie, plusieurs cas spectaculaires de fraude touchant différentes disciplines ont interpellé la communauté scientifique. Si le système d’auto-contrôle de la science a longtemps été considéré comme suffisant pour prévenir de tels abus, il n’en est plus de même actuellement. Dans cet exposé et dans le débat qui suivra, je discuterai certaines des raisons qui ont conduit à de telles dérives et évoquerai quelques pistes permettant de les limiter. Enfin, je présenterai quelques propositions qui se font jour dans la communauté scientifique pour adopter une conduite responsable de la recherche.

Organisateurs

Clotilde_Policar

Clotilde Policar (ENS)

Clotilde Policar est professeur de chimie à l’École normale supérieure.
Domaines de recherche :
Synthèse et évaluation de complexes mimes de sites actifs de métalloprotéines : application à la synthèse complexes mimes des superoxyde-dismutases (SODs) à fer ou à manganèse

En savoir plus sur le cycle...


Conférences, débats et tables rondes

Éthique à l’ENS

Éthique à l’ENS, avec le comité d’éthique de l’INSERM

4e Conférences Pierre Duhem

Autour du livre "Zones humides du littoral français" (F. Verger)

Conférence organisée par les Archives Husserl.

Conférence-débat Neurosciences : essor et enjeux

Conférences "Colloquium de l’ENS"

Conférences de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) à l’ENS

Conférences de la Semaine du cerveau

Conférences de rentrée 2001

Conférences de rentrée 2002

Conférences de rentrée 2003

Conférences de rentrée 2004

Conférences de rentrée 2005

Conférences de rentrée 2006

Conférences de rentrée 2007

Conférences de rentrée 2008

Conférences de rentrée 2009

Conférences des Docteurs "honoris causa" de l’ENS, 2003

Conférences du Club Montagne Sainte-Geneviève

Conférences exceptionnelles

Conférences Jean-Nicod de philosophie cognitive

Conférences Pierre Duhem

Conférences-débats de l’Association Emmaüs et de l’École normale supérieure

Cycle de conférences Changement climatique

Département des sciences sociales

Formation continue : Programme de l’École d’économie de Paris

Journée de chimie : La chiralité

Journée Georges Bram 2009 (7e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

Journée Georges Bram 2010 (8e/9e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

Journée L’histoire de l’art, de l’Université à l’École (INHA)

Journée Typologies et analyse spatiale de l’âge du Fer européen

Journées de chimie : Les processus biologiques sous le regard des chimistes

La rentrée des revues

Les conférences d’Alain Badiou

Les conférences de l’association EcoCampus

Les débats de l’École d’économie de Paris

Les Invités d’Ulm

Les jeudis de l’archéologie

Les lundis de la philosophie

Open Forum à l’Observatoire de Paris

Projection-débat "DADVSI : Quelle liberté numérique ?"

Regards de physiciens

Rencontres autour du livre à l’ENS

Rencontres des Éditions Rue d’Ulm et des Bibliothèques de l’ENS

Rencontres EIST 2008 (Enseignement intégré de science et technologie au collège)

Rencontres EIST 2009 (Enseignement intégré de science et technologie au collège)

Respublica Literaria (Institut européen d’histoire de la République des lettres)

Séminaire d’élèves : Discussion et réflexion politiques à l’ENS

Séminaire de l’Institut de l’École normale supérieure

Science débats sur la montagne Sainte-Geneviève

Semaine de l’histoire 2006 : L’historien et les images

Stage de rentrée : Pratiques actuelles de la philosophie

Une poétique de la pensée