Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

 

Les hommages de l’École normale supérieure

Organisé par : Monique Canto-Sperber (CNRS-ENS)

Ressources en ligne

  • Hommage à Julien Gracq (le 5 février 2008) — Monique Canto-Sperber et Michel Murat
    L’École normale supérieure a organisé le 5 février 2008 un hommage à l’écrivain Julien Gracq, de son vrai nom Louis Poirier, ancien élève de l’ENS (promotion 1930L), né le 27 juillet 1910 à Saint-Florent-le-Vieil et mort le 22 décembre 2007 à Angers. Elle a ainsi souhaité faire entendre sa voix et évoquer son œuvre dans cet établissement où celui-ci avait prononcé en 1960 une conférence qui demeure l’une de ses interventions critiques majeures. La soirée s’est achevée avec la projection du film d’André Delvaux Rendez-vous à Bray, adapté de la nouvelle de Julien Gracq Le Roi Cophetua, en présence de Catherine Delvaux.
  • Hommage à Aimé Césaire (le 10 juin 2008) — Daniel Delas, Daniel Maximin, Murielle Mayette, Cécile Ondoa Abeng, Pierre Vial et Françoise Zamour
    L’École normale supérieure a organisé le 10 juin 2008 un hommage au poète et homme politique Aimé Césaire, ancien élève de l’ENS (promotion 1935L), né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France. Elle a ainsi souhaité honorer la mémoire d’un homme hors du commun, humaniste fervent, poète exceptionnel et, auprès de Léopold Sedar Senghor, co-auteur et promoteur du concept de "négritude".
    – Textes lus par Murielle Mayette (Administrateur général de la Comédie française) et Pierre Vial (Sociétaire de la Comédie française) : Cahiers d’un retour au pays natal, Discours sur le colonialisme, Soleil cou coupé, La tragédie du roi Christophe, Moi, laminaire.
    – Témoignages de Daniel Maximin (écrivain), Françoise Zamour (ENS) et Cécile Ondoa Abeng (élève et membre du club francophonie de l’ENS).
  • Hommage à Simone Weil (le 23 mars 2009) — Laure Adler, André Devaux, Valérie Gérard, Sylvie Weil et Frédéric Worms
    En hommage à Simone Weil, dont nous célébrons en cette année 2009 le centenaire de la naissance, une soirée est consacrée à cette grande figure de l’histoire de l’École normale supérieure :
    Simone Weil 1909–1943, spectacle conçu et réalisé par Claude Darvy à partir des textes de la philosophe,
    débat entre Laure Adler (journaliste et écrivain), André Devaux (philosophe), Valérie Gérard (ENS), Frédéric Worms (ENS) et les comédiens, en présence de Sylvie Weil. Ce débat fait l’objet du présent enregistrement.
    Comme le souligne d’emblée Frédéric Worms, le propre de l’œuvre de Simone Weil est qu’il est impossible de séparer sa pensée de l’expérience, au sens biographique comme au sens philosophique de ce terme. La pensée de Simone Weil est une pensée qui s’éprouve, une pensée qui vit et qui se vit, comme le montre l’importance de l’association et du détail anecdotique et bigarré dans ses textes, ou encore l’enracinement dans les passions et la mise en œuvre du corps dès l’expérience de l’usine en 1934. Une autre constante de cette pensée est sa dimension tragique : l’exposition irrémédiable de la vie humaine au malheur fonde la nécessité, aussi vaine qu’impérieuse, de lutter pour une justice qu’on sait en même temps impossible.

Organisateurs

Monique_Canto-Sperber

Monique Canto-Sperber (CNRS-ENS)

Monique Canto-Sperber est philosophe et directrice de l’ENS. Elle est directrice de recherche au CNRS. Elle a été vice-présidente du Comité Consultatif National d’Éthique. Elle dirige deux collections aux Presses Universitaires de France (PUF). Elle conseille également la chaîne parlementaire, Public Sénat et est productrice à France Culture.