Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

 

Colloque Celtes et Gaulois : L’archéologie face à l’histoire

Organisé par : Christian Goudineau (Collège de France) et Vincent Guichard (Bibracte) et Colin Haselgrove (univ. Leicester) et Gilbert Kaenel (Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne) et Daniel Paunier (univ. Lausanne) et Sabine Rieckhoff (univ. Leipzig) et Miklos Szabo (univ. Budapest) et Daniele Vitali (univ. Bologne)

Ce colloque constitue la phase finale et le couronnement d’un travail collectif qui s’est concrétisé en 2005 par cinq tables rondes tenues à Leipzig, Bologne, Budapest, Cambridge et Lausanne. Celles-ci se proposaient d’insérer dans des perspectives historiques les acquis obtenus par la recherche archéologique depuis environ un quart de siècle. Cinq thèmes avaient été retenus : quelle place ont occupée Celtes et Gaulois dans l’historiographie et l’idéologie modernes ? À partir de quand peut-on parler de Celtes ? En quoi le regard des civilisés sur les barbares a-t-il influencé les analyses historiques sur Celtes et Gaulois ? La fin de l’âge du Fer représente-t-elle une période de vastes mutations ? La romanisation a-t-elle éradiqué le passé, ou bien peut-on définir un héritage celtique ou gaulois ? Ces thèmes ont fait l’objet de soixante-quatorze communications. Les cinq séances du colloque sont consacrées, thème par thème, à des discussions qui s’organisent à partir du rapport de synthèse présenté par le Président de chacune des tables rondes. La préoccupation constante est de cerner les conséquences historiques des travaux archéologiques et d’en tirer des conclusions accessibles à un public non spécialisé.
Colloque international à l’initiative du Collège de France et de Bibracte, en partenariat avec les universités de Bologne/monterenzio, Budapest, Cambridge, Lausanne et Leipzig. Colloque en partenariat avec l’École normale supérieure, Histoire, le musée gallo-romain de Lyon-Fourvière et Pour la science.

Ressources en ligne

  • Introduction - Celtes et Gaulois, l’archéologie face à l’histoire (le 3 juillet 2006) —
    Cérémonie d’ouverture au Collège de France.
    Les cinq fascicules édités sous le même n° 12 de la collection Bibracte présentent les actes de tables rondes thématiques tenues au printemps 2005 dans le but d’effectuer la synthèse de vingt années d’acquis scientifiques sur les Celtes protohistoriques.
    Sans constituer une somme encyclopédique, les soixante-dix contributions réunies manifestent la diversité des études contemporaines consacrées aux Celtes protohistoriques, tributaire de la variété des traditions académiques et des approches du sujet (linguistique, philologique ou archéologique).
    Ces contributions font la part belle à l’archéologie ; le développement sans précédent de cette discipline a en effet bouleversé au cours des deux dernières décennies notre perception des Celtes protohistoriques.
  • Les Celtes dans l’historiographie et l’idéologie modernes (le 3 juillet 2006) — Roland Recht et Sabine Rieckhoff
    Rapport introductif de Sabine Rieckhoff sur le thème de la table ronde de Leipzig, sous la présidence de Roland Recht.
    Depuis leur entrée dans l’histoire, au VIe siècle avant J.-C., les peuples celtes sont considérés avec un regard extérieur, qu’il s’agisse de celui du civilisé gréco-romain de l’Antiquité ou de l’intellectuel moderne qui considère ces Européens du passé à travers le prisme déformant des sources antiques et de ses propres préoccupations, sans parler de l’homme de la rue de ce début du XXIe siècle, pour qui la tradition celtique semble pouvoir cristalliser une alternative aux modèles socio-politiques dominants.
    La table ronde de Leipzig a eu pour objet d’analyser l’évolution de la perception des Celtes au cours des vingt-cinq derniers siècles, depuis les premiers récits des auteurs grecs jusqu’aux points de vue développés par les scientifiques d’aujourd’hui – qu’ils soient historiens, archéologues ou linguistes… – et à ceux popularisés par la culture de masse.
    La table ronde évoque ainsi des préoccupations qui ont émergé au cours des deux dernières décennies et qui ont conduit parfois à des prises de position hypercritiques sur la possibilité de considérer les peuples celtes de l’Antiquité comme un objet d’étude pertinent. Les articles réunis dans ce volume abordent le sujet selon des perspectives aussi variées que possible – sans prétendre à l’exhaustivité – en privilégiant une époque, une région ou un point de vue thématique. Ils montrent que le concept de "Celtes", très largement débattu aujourd’hui, ne peut être utilisé sans préciser le champ sémantique que l’on considère, tant celui-ci varie selon les moments de la recherche et les points de vue.
  • La Préhistoire des Celtes (le 4 juillet 2006) — Jean Guilaine et Daniele Vitali
    rapport introductif de Daniele Vitali sur le thème de la table ronde de Bologne, sous la présidence de Jean Guilaine
    La table ronde de Bologne-Monterenzio abordait le très délicat – et vieux – problème de la "Préhistoire des Celtes", qui oblige à confronter données littéraires, archéologiques et linguistiques.
    La documentation archéologique disponible a fortement augmenté depuis qu’ont été caractérisés les faciès culturels du Domaine hallstattien occidental (Westhallstattkreis) et de La Tène. C’est à partir des progrès de la recherche dans des régions périphériques à ce "noyau celtique" nord-alpin que la question celtique est aujourd’hui reconsidérée par les archéologues.
    De leur côté, les linguistes ont délimité une région du continent – nettement plus vaste que celle concernée par les cultures "celtiques" des archéologues – où étaient parlées au dernier millénaire avant le changement d’ère des langues appartenant à une famille distincte, qu’ils ont également désignée comme celtique.
    Enfin, la relecture incessante des sources littéraires conduit à considérer avec plus de recul les informations relatives aux Celtes qui, rangés d’abord au même rang que des peuples mythiques comme les Hyperboréens, n’émergent que progressivement dans les écrits des auteurs grecs. Une autre difficulté est de parvenir à se dégager de modèles interprétatifs trop convenus, comme le modèle migratoire, sans pour autant tomber dans l’excès inverse et refuser tout schéma interprétatif présenté par les savants des générations passées.
    Réexamen des sources, mise en question des paradigmes et confrontation des approches issues de disciplines très différentes font donc partie des difficiles questions que se posent les auteurs de ce volume.
  • Les civilisés et les barbares (le 4 juillet 2006) — Pierre Briant et Miklos Szabo
    rapport introductif de Miklos Szabo, sur le thème de la table ronde de Budapest, sous la présidence de Pierre Briant
    En quoi le regard des Civilisés sur les Barbares a-t-il influencé les analyses historiques sur Celtes et Gaulois ? C’est la question principale à laquelle la table ronde de Budapest tentait de répondre. Depuis un quart de siècle, les recherches historiques et archéologiques reflètent une évolution spectaculaire dans ce domaine.
    Ces travaux ont mis en évidence le décalage entre l’image stéréotypée du barbare produite par les Civilisés méditerranéens et la réalité archéologique. Il en résulte la reconsidération des contacts entre cultures méditerranéennes et continentales.
    Les processus d’acculturation et les modalités des contacts dans l’Europe protohistorique sont les sujets privilégiés dans ce volume. Ils sont débattus au moyen d’approches thématiques et d’études régionales. Les différentes contributions permettent, entre autres, de mettre en question les modèles interprétatifs de prédilection des archéologues. Faut-il par exemple considérer l’expansion du monde celtique durant la période étudiée – qui en est une des principales caractéristiques – comme une série d’actes de pillage ou comme une tentative de colonisation? Dans la région du Moyen-Danube, par exemple, les nouvelles découvertes laténiennes corroborent l’idée d’une colonisation paisible dont la conséquence archéologiquement visible est l’interpénétration de traditions de souche différente, celtique, illyrienne ou scythe. D’autres modèles peuvent être à l’œuvre dans d’autres régions périphériques, comme la Gaule du Sud ou la Plaine lombarde.
    Au total, les analyses très poussées des nouvelles données matérielles, ainsi que la relecture des textes antiques, permettent de présenter un bilan critique apte à ouvrir de nouveaux horizons de recherche.
  • Les mutations de la fin de l’âge de Fer (le 6 juillet 2006) — Colin Haselgrove et Pierre Toubert
    rapport introductif de Colin Haselgrove, sur le thème de la table ronde de Cambridge, sous la présidence de Pierre Toubert
    Avec leurs fortifications monumentales, leur abondant mobilier et leur appartenance à un réseau s’étendant sur une bonne partie du continent, les oppida occupent une place privilégiée dans l’analyse des sociétés de l’âge du Fer. Les vingt dernières années ont vu des avancées importantes de notre connaissance de ces sites. Il apparaît désormais que le terme d’oppidum recouvre une réalité archéologique multiforme. Parallèlement, on a reconnu les limites des modèles interprétatifs qui font recours aux concepts classiques d’urbanisme. Dans le même temps, les recherches ont aussi montré que la documentation archéologique des IIe et Ier siècles avant J.-C. était loin de se limiter aux oppida. Fermes, sanctuaires, nécropoles, sites miniers, agglomérations ouvertes… sont autant d’aspects d’une réalité archéologique qui était à peu près totalement ignorée à l’aube des années 1980 et qui témoigne d’un niveau de développement socio-économique et démographique insoupçonné jusqu’alors. Il ne faut pas sous-estimer non plus la révision drastique des chronologies effectuée depuis lors.
    Une autre avancée importante concerne l’élargissement du cadre théorique appliqué à la lecture des restes laissés par les sociétés protohistoriques, avec notamment une attention plus grande portée aux indices d’activité rituelle et religieuse.
    Dans ce contexte, la table ronde de Cambridge s’est attachée à replacer les oppida dans une perspective large, tant du point de vue spatial que temporel, afin de tenter de discerner les particularités de la documentation archéologique des IIe et Ier siècles avant J.-C. qui peuvent être le reflet de spécificités des sociétés de l’Europe tempérée.
  • La romanisation et la question de l’héritage celte (le 6 juillet 2006) — Daniel Paunier et John Scheid
    rapport introductif de Daniel Paunier, sur le thème de la table ronde de Lausanne, sous la présidence de John Scheid
    La table ronde de Lausanne avait pour objet de mieux saisir et de réévaluer le devenir de la civilisation des Celtes après l’intégration politique des peuples vaincus dans l’Empire.
    Dans cette perspective, la romanisation est considérée, non comme un phénomène unidirectionnel, mais, en prenant en compte le temps et les lieux, comme un processus culturel évolutif, complexe et diversifié, qui concerne les élites, certes, soucieuses de légitimer leur pouvoir par une idéologie nouvelle, mais aussi toutes les classes sociales.
    Les questions abordées sont, entre autres, celles des changements politiques, économiques et sociaux, entraînés par l’intégration du monde celtique à l’Empire ; la nature, le rythme, le degré et les spécificités de la romanisation selon les provinces, les domaines d’activité et de pensée et les classes sociales ; l’identité des acteurs de la romanisation et le rôle des peuples celtiques dans la construction de l’Empire ; le degré d’originalité de la culture provinciale dans les anciens territoires celtiques et l’importance des survivances celtiques… Questions d’autant plus difficiles que les réponses devraient impliquer préalablement une connaissance précise et objective, d’égale valeur, des deux civilisations concernées, une condition impossible en raison du caractère partiel et inégal de la documentation, mais aussi parce que les cultures considérées, loin d’être figées, uniformes et fermées sont elles-mêmes marquées par l’évolution, la diversité et la contamination.
  • Conclusions - Celtes et Gaulois, l’archéologie face à l’histoire (le 6 juillet 2006) — Christian Goudineau
    sous la présidence de Christian Goudineau

Organisateurs

Christian_Goudineau

Christian Goudineau (Collège de France)

Christian Goudineau est titulaire de la chaire "Antiquités nationales" au Collège de France.

Photo non disponible

Vincent Guichard (Bibracte)

Centre archéologique européen
mont Beuvray - Morvan - Bourgogne

Colin_Haselgrove

Colin Haselgrove (univ. Leicester)

Colin’s research interests focus on Iron Age societies in Britain and western Europe, and their relations with the expanding Roman world; on early coinage and currency; on new approaches to the study of later prehistoric societies; and on the long-term evolution of settlement and landscape.

Photo non disponible

Gilbert Kaenel (Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne)

président du conseil scientifique de Bibracte

Daniel_Paunier

Daniel Paunier (univ. Lausanne)

professeur honoraire en archéologie

Sabine_Rieckhoff

Sabine Rieckhoff (univ. Leipzig)

Miklos_Szabo

Miklos Szabo (univ. Budapest)

Daniele_Vitali

Daniele Vitali (univ. Bologne)

En savoir plus sur le cycle...


Colloques et journées d’études

École d’été bio-image

Éthique à l’ENS

5e journée de protohistoire celtique : les Celtes à l’époque de la Tène moyenne

Atelier La recherche philosophique et l’organisation des masters en Europe

Atelier sur la transdisciplinarité

Bergson et Jaurès : Métaphysique, politique et histoire

Bergson professeur

Catastrophe et Récit

CAVOUR L’EUROPEEN et la "révolution diplomatique"

Colloque Éthique et esthétique de la corrida

Colloque Évaluer, dévaluer, réévaluer l’évaluation

Colloque "École 2.0 ?"

Colloque "De Brunschvicg à Bachelard"

Colloque "J’ai tué" : Violence guerrière et fiction

Colloque "Le déni de l’Holocauste" / "Holocauste Denial" Conference

Colloque "Vous avez dit Hopper ?"

Colloque Alain, littérature et philosophie mêlées

Colloque Albert Camus : littérature, morale, philosophie

Colloque Architectures au-delà du mur, Berlin-Varsovie-Moscou, 1989–2006

Colloque Autour de "Logiques des Mondes" d’Alain Badiou

Colloque Cavaillès, Lautman, Canguilhem : le concept, l’être, la vie

Colloque Ceci tuera cela : Autour de Victor Hugo

Colloque Celtes et Gaulois : L’archéologie face à l’histoire

Colloque Continuous Dynamics and Computability

Colloque Daniel Arasse

Colloque De l’imitation dans les musées

Colloque Derrida, la tradition de la philosophie

Colloque Einstein chez les philosophes : La réception philosophique de la relativité

Colloque en l’honneur du bicentenaire de la publication de Philosophie zoologique de Lamarck

Colloque Enseignement des sciences à l’école primaire : Éducation à l’environnement pour un développement durable

Colloque Figures de l’imposture, entre philosophie, littérature et sciences

Colloque Fonctionnement cérébral et apprentissage

Colloque Fractures et recompositions

Colloque Jean Deny : Les relations culturelles et scientifiques entre Turquie et France au XXe siècle

Colloque Jean-Paul Sartre : De L’Être et le Néant à la Critique de la raison dialectique

Colloque L’œuvre d’art totale, un simple décor ?

Colloque L’amitié et les sciences, de Descartes à Lévi-Strauss

Colloque L’art et la mesure : Histoire de l’art et approches quantitatives, sources, outils, méthodes

Colloque L’essor des neurosciences, France, 1945–1975

Colloque L’histoire des sciences, des techniques et de la médecine en Europe

Colloque La critique / Le critique

Colloque La pensée de Pierre Boulez à travers ses écrits

Colloque La philosophie du soin - Éthique, médecine et société

Colloque La physiognomonie à la Renaissance / The Arts and Sciences of the Face 1500–1850

Colloque La terminologie, discipline scientifique

Colloque Le corps souffrant sur la scène contemporaine

Colloque Le dialogue ou les voies du dissensus : Philosophie et théâtre contemporains

Colloque Le rayonnement de la philosophie polonaise au XX° siècle

Colloque Le terrorisme : Un défi à la pensée politique

Colloque Les défis d’Hilary Putnam

Colloque Les disciplines face à leur histoire

Colloque Les engagements ontologiques des sciences

Colloque Levinas et la philosophie du XXe siècle en France

Colloque Littérature et vanité : La trace de l’Ecclésiaste de Montaigne à Beckett

Colloque Littérature et vanité : La trace de l’Ecclésiaste de Montaigne à Beckett

Colloque Mathématiques, Sciences expérimentales et d’observation à l’école primaire

Colloque Mutations de l’écriture : Arts et sciences

Colloque Neurosciences cognitives du développement

Colloque Origines de la vie : auto-organisation et/ou évolution biologique ?

Colloque Ouvrir la logique au monde

Colloque Penser la catastrophe : Entre nature et politique

Colloque Promenade dans la physique d’aujourd’hui / A Stroll through Today’s Physics

Colloque Proust dans l’œil des philosophes

Colloque Qu’est-ce qui est réel ?

Colloque Raymond Aron : Genèse et actualité d’une pensée politique

Colloque Roland Barthes : Littérature et philosophie des années 1960

Colloque Science, technologie et créativité

Colloque Simone Weil et la philosophie du XXe siècle

Colloque Temps long : De la physique aux sciences humaines

Colloque Vladimir Jankélévitch : Actuel inactuel

Colloque Voyage au centre du récit

Conférence sur les travaux de la commission Sen-Stiglitz

De-Teleologising History of Money and Its Theory

Des psychanalystes face à la politique française à l’égard des Roms et des Gens du Voyage

Ecole d’été Langues et langage : compréhension, traduction, argumentation

Enfance et littérature : colonies et colonisation

Ethnografeast II : La fabrique de l’ethnographie

Forum de la régulation 2003

Journée Économie et sciences sociales

Journée Agriculture, forêts, pêche : nature exploitée et ingénierie écologique

Journée Architectures imaginaires

Journée Aspects historiques et philosophiques de la théorie des Catégories

Journée Conservation, restauration, évaluation écologique

Journée d’études : Dessiner le monde, une exploration des imaginaires cartographiques

Journée d’études autour de Richard Shusterman

Journée d’études L’anneau des disciplines

Journée d’études sur la représentativité

Journée Empirical Study of Juridical Review

Journée Environnement, agriculture et éthique (aspects scientifiques, industriels, et sociétaux)

Journée Environnement, agriculture, éthique

Journée GDR Dynamo à l’Institut Henri-Poincaré

Journée Georges Bram 2011 (10ème journée de Conférences en Histoire des sciences et épistémologie)

Journée Henri Cartan

Journée Images, raison et raisonnement

Journée Intrications philosophie-sciences de la nature

Journée Jean Hyppolite : Entre structure et existence

Journée Jean Wahl, le multiple

Journée Jules Verne et la vulgarisation scientifique

Journée L’action : Délibérer, décider, accomplir

Journée L’Europe face à sa constitution

Journée L’histoire de l’art, de l’Université à l’École (INHA)

Journée La classification : Problèmes logiques et épistémologiques

Journée La justice, approches croisées

Journée Le bijou, ses fonctions et ses usages de la Préhistoire à nos jours

Journée Le classicisme hollywoodien

Journée Le concept de ‘randomness’ : aléatoire et stochastique

Journée Les Principles of Psychology de William James et leur postérité scientifique aujourd’hui

Journée Les archives de l’enseignement supérieur français contemporain

Journée Lyrisme : Autour de Jonathan Culler

Journée Mathematical Foundations of Learning Theory

Journée Michel Foucault : Travaux actuels

Journée Parsifal, une œuvre pour notre temps ?

Journée Perspectives nouvelles en biologie théorique

Journée Pierre Hadot et la philosophie française contemporaine

Journée Pilotage, gouvernance, excellence

Journée publique de réflexion : Quelle éthique face au changement climatique ? Agir en situation d’incertitude

Journée Regards insolites sur la sexualité

Journée Science et démocratie

Journée Trois corps, classique-quantique, discret-continu

Journée Visualization of High-Resolution 3D Turbulent Flows

Journées d’études publiques du groupe MENS (Métaphysique à l’ENS)

Journées Esthétique : histoire et théories

L’héritage scientifique de Jacques Herbrand

La dynamique non linéaire du climat : journée scientifique en l’honneur de Michael Ghil

La philosophie française contemporaine en Asie

La place du mécénat dans les institutions publiques : quelles contreparties ?

La psychothérapie en Europe, spécificités nationales et tendances communes

Le mois de la science-fiction de l’ENS

Le rayonnement oriental des Parthes

Les chantiers de construction en Italie et dans les provinces romaines – III. L’économie des chantiers

Les inspirations françaises dans l’Empire ottoman et la Turquie moderne

Littérature et thérapeutique des passions : la catharsis en question

Portrait de villes américaines à l’âge global

Quatrième journée de protohistoire celtique : Le chercheur, le gisement archéologique et les problématiques de l’âge du Fer européen

Questions de phrasé

Réseaux sociaux, analyse et data mining

Rencontres sur l’archéologie de la construction : les chantiers publics de l’Occident romain

Round Table - GPC 2007 (Grid and Pervasive Computing)

Séminaire ARC2 "Accumulation, régulation, croissance et crise"

Semaine arabe 2011

Semaine de commémoration et de réflexion sur la Shoah

Semaine de l’Europe

Semaine de l’histoire 2003 : L’histoire face à la demande sociale

Semaine de l’histoire 2006 : L’historien et les images

Semaine de l’histoire 2007 : L’historien face à l’actualité de l’Antiquité à nos jours

Semaine de l’histoire 2008 : L’historien et les modes

Semaine de l’histoire 2009 : Histoire et fiction

Symposium Facets of quantum physics at ENS

The Journées 2010 "Systèmes de référence spatio-temporels"

Troisième congrès de la SPS : Sciences et décision