Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

 

EALing 2005

Organisé par : Dominique Sportiche (ENS / UCLA)


The prosodic structure of sentence S - its phrasing, the location and choice of pitch accents, possibly other aspects of its phonetic realization - is determined by at least two factors: the syntactic structure of S, and the information structure of S, e.g. which constituents in S are marked as focus, contrastive topic etc. How do these two factors constrain prosodic structure, and how do they interact? Is there such a thing as a default / unmarked prosody, and what is its relation to ’marked’ patterns? These are the kinds of questions we will discuss and try to answer in this class.

La structure prosodique d’une phrase S - son phrasé, la localisation et le choix des accentuations du ton, et peut-être d’autres aspects de sa réalisation phonétique - est déterminée par au moins deux facteurs : la structure syntaxique de S et la structure d’information de S, par exemple quels constituents sont marqués comme focus ou thème contrastif, etc. Comment ces deux facteurs contraignent-ils la structure prosodique et comment interagissent-ils ? Quel rôle la marque du focus doit-elle jouer en syntaxe ? Existe-t-il une prosodie par défaut / non-marquée et quelle est sa relation à des motifs "marqués" ? Ce sont les genres de questions dont nous discuterons et auxquelles nous tenterons de répondre dans cette classe.

Ressources en ligne

Organisateurs

Dominique_Sportiche

Dominique Sportiche (ENS / UCLA)

professeur associé au Département d’études cognitives de l’ENS, professeur à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), linguistique.

En savoir plus sur le cycle...

The prosodic structure of sentence S - its phrasing, the location and choice of pitch accents, possibly other aspects of its phonetic realization - is determined by at least two factors: the syntactic structure of S, and the information structure of S, e.g. which constituents in S are marked as focus, contrastive topic etc. How do these two factors constrain prosodic structure, and how do they interact? Is there such a thing as a default / unmarked prosody, and what is its relation to ’marked’ patterns? These are the kinds of questions we will discuss and try to answer in this class.
Though a certain formal understanding of what focus is is required to tackle these issues, this class is not about the semantics or pragmatics of focus marking. It is about the representation and realization of focus, or put differently, its effects within the computational system and at the PF interface. I will present a theory of focus representation and realization (a somewhat eclectic blend which reflects my own preferences) and compare it to other current proposals.
Prerequisites: This class requires basic knowledge of syntax and linguistic argumentation; knowledge of either prosodic or intonational phonology, semantics, and/or focus/information structure is useful, but not necessary.
I recommend to read the following in preparation to this class: Büring (forthcoming), sections 1, 2 and 4.2 (available for download at http://www.linguistics.ucla.edu/people/buring/) ; Cinque (1993) ; Reinhart (forthcoming) ; Selkirk (1995).



La structure prosodique d’une phrase S - son phrasé, la localisation et le choix des accentuations du ton, et peut-être d’autres aspects de sa réalisation phonétique - est déterminée par au moins deux facteurs : la structure syntaxique de S et la structure d’information de S, par exemple quels constituents sont marqués comme focus ou thème contrastif, etc. Comment ces deux facteurs contraignent-ils la structure prosodique et comment interagissent-ils ? Quel rôle la marque du focus doit-elle jouer en syntaxe ? Existe-t-il une prosodie par défaut / non-marquée et quelle est sa relation à des motifs "marqués" ? Ce sont les genres de questions dont nous discuterons et auxquelles nous tenterons de répondre dans cette classe.

Bien qu’une certaine compréhension formelle de ce qu’est le focus soit requise pour traiter ces sujets, le cours ne portera pas sur la sémantique ou la pragmatique du marquage de focus. Il porte sur la représentation et la réalisation du focus, autrement dit, ses effets à l’intérieur du système computationnel et à l’interface PF. Je présenterai une théorie de la représentation et la réalisation du focus (un mélange éclectique qui reflète mes propres préférences) et la comparerai à d’autres propositions actuelles.

Prérequis : Cette classe requiert une connaissance élémentaire de la syntaxe et l’argumentation linguistique, une connaissance de la phonologie de la prosodie ou de l’intonation. La sémantique et/ou la structure d’information et de focus sont utiles mais non-nécessaires.
Je recommande de lire les textes suivants en préparation de cette classeB üring (à paraître), sections 1, 2 et 4.2 (disponible sur http://www.linguistics.ucla.edu/people/buring/) ; Cinque (1993) ; Reinhart (à paraître) ; Selkirk (1995).

References

  • Büring, Daniel (to appear). "Intonation, Semantics, and Information Structure." In Gillian Ramchand and Charles Reiss, eds., Interfaces. Oxford University Press.
  • Cinque, Guglielmo (1993). A Null Theory of Phrase and Compound Stress. Linguistic Inquiry 24:239-267.
  • Reinhart, Tanya (to appear). Focus - The PF Interface, chap. 3 de Interface Strategies: Reference Set Computation. (available for download at http://www.let.uu.nl/~tanya.reinhart/personal/): MIT Press.
  • Selkirk, Elisabeth (1995). "Sentence Prosody: Intonation, Stress, and Phrasing." In John A. Goldsmith, ed., The Handbook of Phonological Theory, 550-569. London: Blackwell.


Cours et séminaires d’enseignement

À partir de l’incomplétude : indécidabilité logique et aléatoire physique

Atelier : Les méthodes de datation en archéologie

Atelier Apprentissage 2006–2007

Atelier Mathématiques et biologie 2006–2007

Comique et connaissance : de Filippo Brunelleschi à Giordano Bruno

Conférences de philosophie à l’École normale supérieure : La neuro-éthique

Conférences sur l’histoire de l’animal dans l’Antiquité

Construction de bases localisées adaptées à la géométrie. Applications : statistique, étude de CMB (fonds diffus cosmologique)

Cours d’automne 2009 du Département de physique

Cours d’histoire médiévale : Les villes italiennes au Moyen Âge

Cours d’initiation à l’histoire médiévale

Cours de chimie des lanthanides

Cours de Jonathan Culler : Théorie de la poésie lyrique

Cours de l’ENS : Cours de géophysique

Cours de l’ENS : Mini-cours de mathématiques

Cours de licence de biologie : communautés-écosystèmes

Cours de licence de biologie : comportement-populations

Cours du Département de physique : Ordres de grandeur en physique

Cours sur l’innovation dans l’art moderne et sa géographie

EALing 2004

EALing 2004

EALing 2004

EALing 2004

EALing 2004

EALing 2004

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

EALing 2006

Histoire de la photographie

Histoire transnationale des organisations internationales en Occident

Journée L’action : Délibérer, décider, accomplir

Journée La classification : Problèmes logiques et épistémologiques

La distribution des nombres premiers

Les singularités et leur résolution

Polémiques dans la République des Lettres : querelles, disputes et controverses autour de la figure de Jean-Jacques Rousseau

Séminaire d’histoire et philosophie des sciences : Chimie, science et société

Séminaire de philosophie : Ricoeur et Derrida dans le contexte de la philosophie du "témoignage"

Séminaire de philosophie : The Cognitive Uses of Causal Order

EALing 2005 - École d’automne de linguistique

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005

EALing 2005