Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

976

Séminaire de l’ITEM : Genèses théâtrales

< précédent | suivant >

(Dé)composition textuelle dans l’œuvre de Samuel Beckett
Dirk van Hulle (univ. d’Anvers, Belgique)

12 décembre 2005

Dans la trilogie Molloy – Malone meurt – L’Innommable Samuel Beckett réfère à la fameuse Préface des "Lyrical Ballads". Tandis que William Wordsworth explique comment la tranquillité contribue à une composition réussie, Beckett introduit "la tranquillité de la décomposition" comme une partie cruciale de son esthétique. Après la composition assez rapide de En attendant Godot, la genèse de Fin de partie se déroulait beaucoup plus péniblement. Une des oeuvres que Beckett lisait pendant cette période était la Bible, plus spécifiquement la Genèse. Il essayait d’écrire une anti-Genèse, que Ruby Cohn appelle une "décréation". Cette décréation continuait après la publication. La notion de décomposition semble particulièrement appropriée au développement des textes bilingues et des pièces de théâtre que Beckett a mises en scène. Les éditions des "textes révisés" (anglais) permettent un examen de l’impact de ses carnets de mise en scène sur les textes (français et anglais) des pièces de théâtre.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - ??? (erreur acces)

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, haut débit, streaming / diffusion en ligne

Télécharger
pictogrammeformat quicktime mp4, haut débit, téléchargement - ??? (erreur acces)

Dirk van Hulle Dirk van Hulle (univ. d’Anvers, Belgique)
Dirk Van Hulle est assistant professeur en littérature anglaise et allemande à l’Université d’Anvers (Belgique), membre de l’équipe du James Joyce Center (dir. Geert Lernout), et rédacteur du journal électronique Genetic Joyce Studies.

En savoir plus

Site internet de l'ITEM

Genetic Joyce Studies

Autres conférences

en littérature