Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

742

Séminaire général du Département de physique

< précédent | suivant >

La relativité générale et le problème à deux corps
Luc Blanchet (CNRS)

2 juin 2005

Grâce aux nouveaux détecteurs d’ondes gravitationnelles, VIRGO et LIGO, la théorie de la relativité générale va être confrontée à des observations d’une précision sans précédent.
L’observation du rayonnement gravitationnel des systèmes binaires compacts dans la phase spiralante précédant leur fusion finale impose en effet la résolution théorique du problème à deux corps en relativité générale. Cela implique que l’approximation utilisée, dite post-newtonienne, soit poussée à un ordre suffisamment élevé pour prendre en compte de nombreux effets relativistes potentiellement détectables.
La prédiction théorique est utilisée comme patron d’ondes gravitationnelles pour la recherche et l’analyse fine du signal dans le réseau des détecteurs de VIRGO et LIGO.
Outre la mesure précise des paramètres physiques des binaires compactes, on s’attend à pouvoir effectuer de nouveaux tests de la relativité générale.

Visualiser
pictogrammeformat vidéo quicktime mov, haut débit
diffusion en ligne de la vidéo (streaming) avec projection simultanée des documents par la technique du SMIL

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - ??? (erreur acces)

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, haut débit, streaming / diffusion en ligne

Télécharger
pictogrammeformat quicktime mp4, haut débit, téléchargement - ??? (erreur acces)

Luc Blanchet Luc Blanchet (CNRS)
Institut d’astrophysique de Paris.