Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2841

Colloque Jean Deny : Les relations culturelles et scientifiques entre Turquie et France au XXe siècle

< précédent | suivant >

Le grand bluff ? La "diplomatie universitaire" française en Turquie (1910–1940)
Guillaume Tronchet (Paris I)

27 mars 2010

L’"impérialisme académique" français qui, tout au long de la IIIe République, vise à coloniser les postes et les chaires d’enseignement dans les lycées et les universités à l’étranger, doit faire face à un double problème en Turquie : le manque de candidats au départ – une mission en Turquie fait souvent figure d’exil –, ce qui favorise la concurrence étrangère (principalement celle des professeurs et des savants allemands) ; la nécessité, à partir des années 1920, de répondre aux nouvelles exigences des autorités académiques turques qui entendent privilégier l’accueil d’universitaires déjà reconnus dans leur propre pays. Ces contraintes poussent la "diplomatie universitaire" française à jouer la carte d’un bluff permanent, à double tranchant : d’un côté, on présente la Turquie comme un pays de cocagne à des enseignants français qui, une fois sur place, nourrissent de fortes désillusions et peinent même à rentrer en France ; de l’autre, on n’hésite pas à gonfler artificiellement le capital symbolique des candidats français, au risque de froisser les Turcs et de se fermer les portes de leurs établissements une fois le pot aux roses découvert. Au-delà des discours uniformes et consensuels sur le rayonnement culturel de la France à l’étranger, la compréhension du mode d’agir français dans les relations universitaires franco-turques au cours du premier XXe siècle passe par l’étude de ces enjeux académiques et des multiples conflits d’institutions ou de personnes dont ces derniers sont porteurs.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 25.12 Mo