Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2833

Colloque Jean Deny : Les relations culturelles et scientifiques entre Turquie et France au XXe siècle

< précédent | suivant >

Léon-Henri Prost en Turquie : légendes, vecteurs d’influence et ombres au rayonnement (1937–1951)
Jean-François Pérouse (Université Galatasaray, Toulouse II, IFEA)

26 mars 2010

En refusant les approches trop ethno- et disciplino-centriques, trop hagiographiques ou trop focalisées sur un "homme" coupé, dans toute sa superbe créatrice, de son contexte politique et économique et de ses réseaux, nous nous attacherons à analyser le cas d’un "grand urbaniste français" invité en 1936 par Atatürk en personne en vue de commander à l’aménagement d’Istanbul et qui restera officiellement en poste entre fin 1937 et fin 1950. En premier lieu, à partir des discours qui circulent toujours dans certains milieux en Turquie et qui se répercutent dans d’innombrables écrits, nous nous attacherons à analyser les légendes relatives à L.-H. Prost, qu’elles soient noires ou dorées, qui révèlent la méconnaissance dont souffre cette période de l’histoire de l’aménagement urbain à Istanbul, ainsi que divers processus d’occultation. Ces légendes opèrent des lectures sélectives et fixistes. En un second temps, on s’emploiera à analyser les vecteurs de l’influence de L.-H. Prost, qui sont à la fois institutionnels (la mairie d’Istanbul, l’académie des Beaux Arts, le lycée Galatasaray, la revue Arkitekt) et très personnels (Hüseyin Avni Lifij, Osman Hamdi Bey, Feridun Akozan, Angel Aron, Şemsa Demiren...). En troisième lieu enfin, pour comprendre les occultations et distorsions, on prendra en compte les obstacles à l’influence, dans une période de concurrence entre urbanistes et de sérieuses difficultés financières des pouvoirs publics.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 28.61 Mo

Jean-François Pérouse Jean-François Pérouse (Université Galatasaray, Toulouse II, IFEA)