Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2705

Journée Georges Bram 2010 (8e/9e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

 | suivant >

Qu’a découvert Darwin ?
Thierry Hoquet (Paris X)

8 janvier 2010

L’Origine des espèces – l’ouvrage que Darwin publia en novembre 1859 – suscita immédiatement un grand enthousiasme et de nombreux débats : la première édition en fut aussitôt épuisée et les historiens y voient d’ordinaire le signe qu’une "révolution darwinienne" s’était immédiatement opérée. Mais l’ouvrage fut-il compris ? Et sur quoi portèrent les débats ? En posant cette question, qu’a découvert Darwin ?, nous voulons préciser sa contribution par rapport à ce qu’Ernst Mayr a appelé les "cinq théories de Darwin" : l’évolution en tant que telle, l’ascendance commune, le gradualisme, la sélection naturelle, la multiplication des espèces. Par ailleurs, l’évaluation d’une immédiate "révolution darwinienne" demande qu’on précise ce qui pouvait être compris du livre de Darwin par ses contemporains. Les traductions nous apprennent tout d’abord à quel point le vocabulaire utilisé par Darwin est riche d’ambiguïtés et suscite la perplexité de ses lecteurs : des concepts comme "origine" ou "sélection naturelle" posent difficulté, même pour les lecteurs anglais. La question porte également sur la place de la sélection naturelle. Dans L’Origine des espèces, Darwin ne s’est pas uniquement préoccupé d’établir la sélection : il mène tout autant une réflexion sur les variations et les causes qui les produisent, ou les lois par lesquelles elles sont transmises ou non à la descendance. Au fil de l’analyse, on constate que darwiniens et non-darwiniens composent une palette fort nuancée et qu’ils finissent par se rejoindre dans une commune posture : pour défendre leurs positions, tous jouent Darwin contre Darwin.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 68.45 Mo

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Thierry Hoquet Thierry Hoquet (Paris X)
Thierry Hoquet est philosophe, agrégé de philosophie, maître de conférences (HDR) à l’université Paris X (Paris-Nanterre). Il est également lauréat du prix Arconati-Visconti, lettres et sciences humaines, de la Chancellerie des universités de Paris (2002).
Champs de recherche :
• Philosophie des Lumières : histoire naturelle, classifications, physico-théologie, épicurisme.
• Philosophie de la biologie, histoire des sciences de la vie : théories de l’évolution, hérédité et variation, histoire du darwinisme, darwinisme social, anthropologie physique, sélection sexuelle.
• Philosophie du "genre" : représentations de la sexualité, théories de l’orientation sexuelle, concepts biologiques et médicaux liés au dimorphisme sexuel.
Quelques publications :
Buffon, histoire naturelle et philosophie, Paris, Honoré Champion, 2005.
Buffon, Linné, éternels rivaux de la biologie, Paris, Dunod, 2007.
Darwin contre Darwin : comment lire l’origine des espèces ?, Paris, Seuil, 2009.
La Virilité. À quoi rêvent les hommes ?, Paris, Larousse, collection "Philosopher", 2009.
Thierry Hoquet a également dirigé un numéro spécial de la revue Critique consacré aux mutants (n° 709–710, juin-juillet 2006).