Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2509

Colloque en l’honneur du bicentenaire de la publication de Philosophie zoologique de Lamarck

< précédent | suivant >

Les idées de Lamarck sont-elles de retour ? Le cas des mécanismes mutateurs
Francesca Merlin (CNRS / Paris I)

29 juin 2009

(Session " Lamarck aujourd’hui ".)
Au cours des trente dernières années, la découverte de mécanismes moléculaires, dits " mutateurs ", qui augmentent le taux de mutation dans des régions spécifiques du génome en réponse aux changements de l’environnement, a amené un certain nombre de biologistes, d’historiens et de philosophes de la biologie à évoquer les idées de Lamarck (voir, entre autres, Jablonka et Lamb, 2005). Nous identifierons d’abord les éléments qui ont motivé ce genre d’affirmation. Nous analyserons ensuite l’un des mécanismes mutateurs les plus controversés quant à la question du caractère aléatoire ou dirigé des mutations génétiques qu’il produit (Wright et al. 1999, Wright 2000). Enfin, nous montrerons que la clarification des visions lamarckienne et darwinienne relatives à l’origine de la variation et de l’adaptation révèle que les idées de Lamarck ne sont pas véritablement de retour.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 44.65 Mo

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Non disponible Francesca Merlin (CNRS / Paris I)
Doctorante en philosophie à l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne de 2005 à 2009, puis, stagiaire postdoctorante au département de philosophie à l’Université de Montréal de 2009 à 2010, Francesca Merlin est aujourd’hui Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) au département de philosophie de l’Université Paris 4 Paris-Sorbonne. Elle est également membre de l’EA « Rationalités contemporaines » (Paris-Sorbonne) et organisatrice du séminaire PhilBio.