Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2503

Colloque en l’honneur du bicentenaire de la publication de Philosophie zoologique de Lamarck

 | suivant >

Le terme de l’animalité, modèle de la théorie de Lamarck
Stéphane Tirard (Nantes)

29 juin 2009

(Session " Lamarck et son temps ".)
En 1802, dans ses Recherches sur l’organisation des corps vivans, Lamarck pose les bases de sa théorie. Pour ce faire, il s’appuie sur une description de la formation des animalcules, c’est-à-dire des premières ébauches de l’animalité. Cette description des générations spontanées, première étape de l’animalisation de la matière, mobilise des conceptions qui compteront parmi les plus fondamentales de la théorie de Lamarck : habitude, rôle des fluides, influence du milieu. Ainsi, en s’intéressant à la formation et à la transformation des êtres les plus simples, Lamarck formule des explications dont il est possible de dire qu’elles constituent un modèle pour l’ensemble de sa théorie.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 40.09 Mo

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Non disponible Stéphane Tirard (Nantes)
Stéphane Tirard est docteur en épistémologie et histoire des sciences, agrégé de sciences naturelles, maître de conférences HDR à l’université de Nantes. Il est également responsable du Centre François-Viète (Épistémologie, histoire des sciences et des techniques), équipe habilitée EA 1161 de l’université de Nantes.
Spécialité : Histoire des sciences de la vie.