Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

247

Colloque "Vous avez dit Hopper ?"

< précédent | suivant >

Hopper et la mélancolie
Margaret Iversen (University of Essex)

14 mai 2004

Intervention en anglais.
En s’appuyant sur L’Allégorie de la Mélancolie de Albrecht Dürer, et sur les commentaires critiques engendrés par cette œuvre, on peut avancer qu’Hopper se considérait lui-même comme un artiste mélancolique. Sans aller jusqu’à décrire la personnalité de Hopper en termes de mélancolie clinique, à savoir dépressive, il est important de voir que le peintre était conscient du fait que son tempérament pouvait être décrit comme mélancolique, et que son œuvre s’inscrivait dans une longue tradition artistique et poétique évoquant la Mélancolie.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - ??? (erreur acces)

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, haut débit, streaming / diffusion en ligne

Visualiser
pictogrammeformat vidéo quicktime mov
diffusion en ligne de la vidéo (streaming) avec projection simultanée des documents par la technique du SMIL

Télécharger
pictogrammeformat quicktime mp4, haut débit, téléchargement - ??? (erreur acces)

Margaret Iversen Margaret Iversen (University of Essex)
Margaret Iversen est professeur au département d’histoire de l’art de l’université d’Essex en Angleterre. Ses travaux en historiographie de l’histoire de l’art comprennent Alois Riegl : Art History and Theory (1993) et Retrieving warburg’s Tradition. Plus récemment, elle a intégré dans sa réflexion les domaines de la psychanalyse, du féminisme, de la photographie et de l’art contemporain. Elle a publié Mary Kelly (1997) et le numéro spécial de Art History intitulé Psychoanalysis in Art History (17:3, 1994). Son ouvrage Beyond the Pleasure Principle : Psychoanalysis, Art and Theory paraîtra bientôt. Dernièrement, elle a été coéditrice d’un volume d’essais intitulé Art and Thought.