Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2464

Journée Georges Bram 2009 (7e conférences en histoire des sciences et épistémologie)

< précédent | suivant >

Un bref parcours d’histoire de l’alchimie
Didier Kahn (CNRS)

5 juin 2009

Après avoir défini ce qu’est (et ce que n’est pas) l’alchimie, bien loin de la magie et de la sorcellerie, on donne ici un bref aperçu de son histoire à travers les siècles, les langues et les cultures, depuis le début de l’ère chrétienne jusqu’au XVIIIe siècle et du grec à l’arabe, puis au latin à partir du XIIe siècle. On expose aussi les problèmes posés par l’alchimie à l’historien, en termes de transmission des textes, mais aussi face à la notion de tradition initiatique. On précise la situation difficile de l’alchimie en Europe au Moyen Âge par rapport à l’ensemble de la science universitaire, et l’on expose les rapports entre théorie et expérimentation dans le cadre de la conception de l’expérience qui a cours chez les alchimistes. Sont ensuite présentés des exemples de théories alchimiques : d’abord la théorie du "mercure seul", due au pseudo-Geber (XIVe siècle), qui repose sur une conception corpusculaire de la matière et sur l’idée que la plus ou moins grande perfection des métaux dépend de son poids. Puis les idées liées au développement d’une alchimie de l’antimoine (Sb) à partir de la Renaissance, sous l’influence de Paracelse. On expose la doctrine des trois principes (sel, soufre, mercure) que Paracelse mit en circulation et qui ouvrit la voie à l’analyse (al)chimique de la matière, puis on passe à sa réfutation par Van Helmont et à la conception helmontienne des "semences" (semina) et des ferments, et l’on en vient à la façon dont Lavoisier, en 1787, consomma définitivement la rupture avec toute la chimie ancienne en remplaçant les noms d’"air déphlogistiqué" ou "air vital", de "gaz inflammable" et d’"air phlogistiqué" – au prix d’un raisonnement parfaitement scientifique – par leurs noms modernes : oxygène, hydrogène et azote.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 45.05 Mo

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

En savoir plus

Autres conférences

en histoire et philosophie des sciences