Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2414

Colloque "J’ai tué" : Violence guerrière et fiction

< précédent | 

Raconter la violence et la cruauté. Les tueurs chez Hatzfeld et Gatore se mettent en scène
Anneleen Spiessens (Hogeschool Gand)

27 mars 2009

Session Rwanda, sous la présidence de Déborah Lévy-Bertherat (ENS).
En 2003, Jean Hatzfeld publie le deuxième volet de ce qui deviendra une trilogie sur le génocide rwandais. Dans Une saison de machettes, l’ancien reporter de guerre entre en dialogue avec les bourreaux emprisonnés dans le pénitencier de Rilima, dans l’espoir de découvrir "cette petite chose" qui change un homme ordinaire en tueur. En 2008, le jeune écrivain Gilbert Gatore publie en France son premier roman où il témoigne du drame qui a si profondément marqué son pays natal. Le Passé devant soi présente les récits enchevêtrés de deux personnages, victime et bourreau, qui se répondent dans un jeu de miroir complexe.
Nous proposons d’analyser, dans les deux ouvrages, les narrations des tueurs quand ils évoquent leur propre participation au génocide et, en particulier, les modalités selon lesquelles ils se mettent en scène. Protagonistes de leurs propres récits, ils occupent même le devant de la scène. Les tueurs qui ont franchi le pas des aveux ont tendance à "rationaliser" (J. Bourke) les événements violents et à créer une certaine image de soi qui permettrait d’atténuer la responsabilité individuelle : la violence leur était imposée, était nécessaire ou tout simplement inéluctable. En revanche, on constate qu’ils ont plus de difficulté à s’imaginer pendant des scènes de cruauté. Nous étudierons l’élaboration et l’usage de ces narrations par les bourreaux dans les ouvrages d’Hatzfeld et de Gatore.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Non disponible Anneleen Spiessens (Hogeschool Gand)

En savoir plus

Autres conférences

en littérature