Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2413

Colloque "J’ai tué" : Violence guerrière et fiction

< précédent | suivant >

La représentation des tueurs lors du génocide rwandais : sens et réalité d’une violence extrême, entre témoignage et fiction littéraire (J. Hatzfeld, G. Gatore)
Catherine Coquio (Poitiers)

27 mars 2009

Session Rwanda, sous la présidence de Déborah Lévy-Bertherat (ENS).
Il s’agit d’aborder la question de la représentation des tueurs et de l’acte de tuerie – et plus particulièrement des miliciens dits Interahamwe – en confrontant le corpus testimonial et le corpus littéraire, en particulier fictionnel, qui les fait apparaître. Ceci afin de saisir ce que ces textes nous donnent à comprendre (ou pas) de ce qui se montre dans cette violence-là. Je distinguerai, pour le premier corpus, entre les témoignages des tueurs, ceux des victimes et ceux des tiers – en m’appuyant surtout sur la trilogie de Jean Hatzfeld – et, pour le second, après un rapide état des lieux de la production rwandaise et non rwandaise, je ferai apparaître les enjeux relatifs à la poétique et au vécu de l’auteur, en interrogeant le cas du roman du jeune écrivain rwandais Gilbert Gatore, Le Passé devant soi, et sa réception française et rwandaise.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 65.79 Mo

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Catherine Coquio Catherine Coquio (Poitiers)
Catherine Coquio est professeur de littérature comparée à l’université de Poitiers, responsable du groupe de recherches Littérature et savoirs à l’épreuve de la violence politique. Génocide et transmission, présidente de l’Association internationale de recherche sur les crimes contre l’humanité et les génocides (Aircrige).

En savoir plus

Site de l’AIRCRIGE

Autres conférences

en littérature