Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2411

Colloque "J’ai tué" : Violence guerrière et fiction

< précédent | suivant >

La guerre d’Algérie, ou la violence en miroir
Catherine Milkovitch-Rioux (Clermont-Ferrand II)

27 mars 2009

Session Algérie, sous la présidence de Jean-Charles Darmon (ENS).
Comme celle des conflits précédents, l’écriture de la guerre d’Algérie exprime fréquemment tant le déferlement d’une violence psychotique que la légitimation du sacrifice de la vie humaine. Dans la littérature algérienne, en particulier, l’hécatombe apparaît comme le signe tragique de la naissance d’une nation : Abraham et le sacrifice sont évoqués dans une glorification épique de la mise à mort de ceux – souvent parmi les plus jeunes – qui sont, selon l’expression de Kateb Yacine, "aux avant-postes du destin". L’ensauvagement du conflit ne se limite pas au sacrifice de héros de la libération : il se poursuit dans la légitimation de tous les moyens du combat, jusqu’aux bombes destinées aux civils : car, écrit Kateb des poseuses de bombes, "C’est par vos yeux que la nation verra le jour !" (Les Ancêtres redoublent de férocité). Cependant, l’acte de tuer fait également l’objet de mises en scène et de mises en abyme qui manifestent littéralement le retour du refoulé. Les œuvres d’Assia Djebar, de Messaoud Benyoucef, en particulier, figurent l’occultation – et l’exhumation – de la mémoire du meurtre dans des fables où les strates temporelles et historiques permettent non seulement de représenter la guerre de libération au miroir de la colonisation, mais aussi de mettre en abyme la mémoire des conflits du XXe siècle, pour réécrire, à la manière d’un palimpseste, la fiction de la brutalisation contemporaine.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Non disponible Catherine Milkovitch-Rioux (Clermont-Ferrand II)
Catherine Milkovitch-Rioux est maître de conférences en littérature contemporaine de langue française des XXe-XXIe siècles à l’université Clermont-Ferrand II (Blaise-Pascal). Domaines de recherche : Guerre et littérature au XXe siècle, Histoire et littérature, Filiation et transmission, Roman algérien francophone contemporain. Principales publications :
L’Univers mythique d’Albert Cohen, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 1995.
– co-direction de Écrire la guerre au XXe siècle, Presses de l’université Blaise-Pascal, 2000.
– co-direction de Regards croisés sur la guerre d’Algérie, Presses de l’université Blaise-Pascal, 2005.
Les Enfants de la guerre d’Algérie. Témoignages et représentations littéraires, à paraître.

En savoir plus

Autres conférences

en littérature