Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2349

Semaine de la Renaissance

< précédent | suivant >

Philosophie et écriture – 1. Esprit et raison chez Montaigne
Bernard Sève (Lille III)

9 avril 2009

L’œuvre de Montaigne est souvent réduite à sa dimension sceptique, que les Essais débordent largement : ce constat fait partie des sept hypothèses de lecture que la conférence pose en premier lieu, affirmant également le caractère fondamentalement philosophique (jusqu’au sens technique du terme) de l’écriture de Montaigne. Ainsi, Montaigne procède à des distinctions de concepts. Par exemple, on s’aperçoit qu’il donne des valeurs différentes à la notion d’esprit et à celle de raison. L’esprit déborde la raison, par sa fécondité et sa capacité d’intuition, mais il est toujours menacé par le désordre: il fait le "cheval échappé". Montaigne indique donc certains moyens de le régler, comme la coutume ou les contraintes et limites du corps.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Bernard Sève Bernard Sève (Lille III)
Bernard Sève enseigne actuellement l’esthétique et la philosophie de l’art à l’université Lille III, après avoir été professeur de philosophie en classe préparatoire. Une partie de ses travaux est consacrée à la philosophie de la musique : il est notamment l’auteur de L’Altération musicale, ou ce que la musique apprend au philosophe. Il est également spécialiste de Montaigne, auquel il a consacré en 2007 l’ouvrage Montaigne, des règles pour l’esprit.

En savoir plus

Autres conférences

aucune autre conférence sur les mêmes thèmes