Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2290

Colloque L’art et la mesure : Histoire de l’art et approches quantitatives, sources, outils, méthodes

< précédent | suivant >

La construction de la valeur marchande. Le cas Manessier : comment mesurer les stratégies marchandes de "l’officialité parallèle" ?
Julie Verlaine (Paris I)

3 décembre 2008

(Journée "De la sociologie à l’histoire de l’art", session "Marchés, prix et valeurs")
Désirant mettre au jour la nature et évaluer la portée des stratégies marchandes de construction de la réputation d’un artiste, notre communication analysera les moyens matériels, ou "investissements de formes" (Laurent Thévenot), mobilisés par les marchands d’art parisiens dans leur entreprise de promotion des artistes abstraits des années cinquante et soixante. L’itinéraire d’Alfred Manessier (1911–1993) permet de saisir diverses composantes de ce que Raymonde Moulin a appelé "l’officialité parallèle", façonnée par des entremises marchandes, jalonnée de succès commerciaux et de distinctions symboliques, et débouchant sur une consécration institutionnelle.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

Non disponible Julie Verlaine (Paris I)
Julie Verlaine, ancienne élève de l’ENS, est doctorante à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne, chargée de cours à l’université de Caen Basse-Normandie. Son travail de doctorat, sous la direction de Pascal Ory, porte sur Les galeries d’art contemporain à Paris, de la Libération à la fin des années 1960.

En savoir plus

Autres conférences

en sciences sociales et économiques

en histoire de l’art