Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2230

Semaine Tragédie : poésie et action

< précédent | suivant >

Du cri au chant : désordre de la voix lyrique dans les Sept contre Thèbes
Anne-Iris Muñoz (univ. Rouen)

20 janvier 2009

Anne-Iris Muñoz propose une étude de la métrique du début de la pièce d’Eschyle. Elle montre combien la métrique peut éclairer le texte tragique et en dévoiler certains enjeux. Il s’agit de voir comment la parole des personnages, en particulier celle d’Étéocle, peut changer de statut et passer du cri au chant. Si le discours d’Étéocle au peuple de Cadmos qui ouvre la pièce oscille entre la prière et le thrène, manifestant un certain désordre de la voix lyrique qui peine à se trouver, la parodos se trouve une voix plus stable, où la prière l’emporte sur la panique sourde. Le kommos qui suit entre Étéocle et le chœur remet en cause cette paix éphémère pour glisser du cri au silence. Il en résulte un brouillage de plus en plus fort au moment du premier stasimon où il apparaît que le chœur, d’une certaine manière, se trompe de chant.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Non disponible Anne-Iris Muñoz (univ. Rouen)

En savoir plus

Autres conférences

en littérature

en archéologie et sciences de l’Antiquité