Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2199

Journée publique de réflexion : Quelle éthique face au changement climatique ? Agir en situation d’incertitude

< précédent | suivant >

Changement climatique : état des lieux
André Berger (Univ. catholique de Louvain)

27 janvier 2009

L’accumulation de gaz carbonique dans l’atmosphère du fait de l’utilisation des combustibles fossiles pour la production d’énergie, le rejet de traces d’autres gaz susceptibles de modifier le bilan radiatif du système climatique, le déboisement intensif des forêts et la modification artificielle du sol liée à l’explosion démographique sont autant de facteurs qui font de l’Homme un élément important, agissant progressivement mais sûrement sur l’évolution du climat des prochaines décennies.
Le réchauffement global a déjà atteint environ 1° C au cours du dernier siècle et le niveau de la mer a augmenté de plus de 20 cm pendant ce temps. On assiste aussi à la fonte de la glace de l’océan Arctique, la disparition progressive de tous les grands glaciers, l’augmentation du contenu thermique de l’océan, l’augmentation du taux de vapeur d’eau dans l’air, le réchauffement de toute la troposphère et la perte de masse de la calotte du Groenland.
Les études effectuées par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC–2007) montrent que, selon les scénarios, le réchauffement global sera compris entre 1,1 et 6,4 °C d’ici à la fin du XXIe siècle (la meilleure estimation allant de 1,8 à 4 °C). Ce réchauffement sera accompagné d’une hausse du niveau des mers comprise entre 18 et 59 cm et d’une intensification du cycle hydrologique. En Europe, on s’attend à ce que la température augmente d’environ 3–4° C au cours du prochain siècle. Dans le nord de l’Europe, les précipitations augmenteraient de 1–2 % par décennie tandis que dans le sud, les étés deviendraient plus secs et les hivers plus humides.
Ces changements entraîneront une modification profonde des zones climatiques actuelles et par voie de conséquence des climats régionaux et de l’infrastructure agricole, économique et sociale qui leur est associée.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Non disponible André Berger (Univ. catholique de Louvain)
André Berger, aujourd’hui Professeur émérite, a été Professeur ordinaire et directeur de l’Institut d’astronomie et de géophysique Georges Lemaître de l’université catholique de Louvain. Il est également docteur honoris causa des universités d’Aix-Marseille III, de Toulouse III et de la Faculté polytechnique de Mons. Membre de nombreuses académies scientifiques, titulaires de nombreux prix scientifiques, il a été fait Chevalier par Albert II, roi des Belges, et est également chevalier de la Légion d’honneur française. André Berger a notamment publié Le climat de la Terre, un passé pour quel avenir ? (1992).