Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2169

Les expositions et rencontres d’artistes à l’École normale supérieure

< précédent | suivant >

Projection-débat autour du film d’Agnès Varda, Les plages d’Agnès
Jean-Loup Bourget (ENS), Franck Kausch (philosophe) et Agnès Varda (réalisatrice)

12 décembre 2008

Projection-débat autour du film d’Agnès Varda, Les plages d’Agnès, en présence de la réalisatrice, de Jean-Loup Bourget (ENS) et Franck Kausch (critique à Positif).
Dans Les plages d’Agnès, la grande réalisatrice propose un autoportrait, une autobiographie tissant fiction et documentaire à partir de ses archives personnelles (extraits de ses films, photos, vidéos personnelles) et de nouvelles scènes originales sur le thème des grandes plages de sa vie. On y retrouve des grands noms du cinéma qu’elle a côtoyés ou dont elle a été proche : son compagnon Jacques Demy, mais aussi Jean-Luc Godard, Alain Resnais, Harrison Ford, Gérard Depardieu ou encore Philippe Noiret. Le film a été présenté hors compétition à la Mostra de Venise 2008, où la réalisatrice a reçu le prix exceptionnel Vive la cinéaste (Glory to the Filmmaker).

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Jean-Loup Bourget Jean-Loup Bourget (ENS)
Professeur à l’École normale supérieure et critique à la revue Positif.
Directeur du Département histoire et théorie des arts de l’ENS.
Directeur de l’ARIAS - Atelier de recherche sur l’intermédialité et les arts du spectacle (CNRS-Paris III).

Non disponible Franck Kausch (philosophe)
Franck Kausch est philosophe et critique à la revue de cinéma Positif.

Non disponible Agnès Varda (réalisatrice)
Agnès Varda est photographe, plasticienne et réalisatrice de cinéma. C’est comme photographe au TNP de Jean Vilar qu’elle rencontre son futur époux Jacques Demy. Pour le cinéma, elle réalise notamment La pointe courte (1955), Cléo de 5 à 7 (1962), Sans toit ni loi (1985), qui met en vedette Sandrine Bonnaire et lui vaut le Lion d’or à Venise, et Les glaneurs et la glaneuse (1999). En 2002, l’ensemble de son œuvre cinématographique est récompensée par le Prix René Clair de l’Académie française. En 2005, elle est membre du jury des longs métrages au Festival de Cannes. En 2007, en hommage à Jean Vilar, elle expose ses photos au festival d’Avignon.

En savoir plus

Autres conférences

en cinéma