Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2071

Colloque De l’imitation dans les musées

< précédent | suivant >

La réouverture du musée des Arts décoratifs : analyse des nouveaux choix muséographiques
Caroline Girard (DRAC Basse-Normandie et EPHE) et Émilia Philippot (réunion des musées nationaux)

7 décembre 2007

Partie intégrante de l’UCAD créée en 1905, le musée des Arts décoratifs possède l’une des plus importantes collections du monde. Du Moyen Âge à nos jours, les quelque 150.000 pièces qu’il conserve, aussi nombreuses que diverses, vont du mobilier au papier peint en passant par les bijoux ou encore les jouets. À la fois objets (valeur d’usage) et objets d’art (valeur esthétique), ils constituent une collection au statut ambigu et pluriel. Aussi la récente rénovation du musée a-t-elle été l’occasion de repenser, à travers la présentation des œuvres, le rapport du public à ces objets. Selon Béatrice Salmon, directrice du musée, l’enjeu du chantier était de permettre "d’aborder les arts décoratifs, au delà des aspects formels ou stylistiques, dans toutes leurs dimensions historiques, culturelles et sociales".
Inspirée non seulement du modèle historique du Victoria and Albert Museum, mais aussi des présentations typologiques chères aux musées scientifiques, la muséographie renouvelle, en les combinant, des conceptions autrefois univoques. Le chronologique se mêle au thématique, notamment dans les period rooms et dans la galerie d’études, et souligne tantôt le contexte de création (vision synthétique), tantôt la valeur d’usage et son évolution (vision analytique). Conçu comme une promenade à travers les siècles, le parcours s’articule ainsi autour de partis pris scénographiques qui permettent plusieurs lectures des objets et contribuent à renouveler les enjeux originels du musée. Il s’agira donc, à travers l’analyse des modèles mis en œuvre (period room, galerie d’étude, reconstitution, etc.), de questionner l’évolution des concepts muséographiques et de rendre compte du rôle fondamental de l’exposition et du statut qu’elle confère aux objets.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

Non disponible Caroline Girard (DRAC Basse-Normandie et EPHE)
Caroline Girard est conservatrice des monuments historiques à la DRAC Basse-Normandie. Archiviste-paléographe, elle est également doctorante à l’EPHE où elle poursuit des recherches sur La Manufacture des Gobelins du Premier au Second Empire.

Non disponible Émilia Philippot (réunion des musées nationaux)
Émilia Philippot est conservatrice du patrimoine, chargée de mission à la Réunion des musées nationaux.

En savoir plus

Autres conférences

en histoire

en sciences sociales et économiques

en histoire de l’art