Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

2069

Colloque De l’imitation dans les musées

< précédent | suivant >

Inventions et réinventions du musée d’architecture, Londres-Paris-Liverpool, 1851–1887
Isabelle Flour (univ. Paris I)

7 décembre 2007

Au sein d’une matrice triangulaire incluant l’Allemagne, l’émulation entre la Grande-Bretagne et la France semble avoir été la plus féconde dans l’invention des musées de moulages d’architecture, issus d’une spécialisation des musées de beaux-arts et se développant dans des contextes variés dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle dans tout l’Occident, de Moscou à New York. Le prototype du Royal Architectural Museum de Londres, créé par Scott en 1851 comme le soubassement du Gothic Revival, suscite dans les années 1860 au South Kensington Museum le projet aux accents impérialistes d’une collection visant à l’"invention" du patrimoine monumental universel. De l’autre côté de la Manche, le musée de Sculpture comparée du Trocadéro, créé par Viollet-le-Duc en 1879, fait en quelque sorte la synthèse de ces deux modèles vus au prisme des musées allemands et du musée des Monuments français de Lenoir, y ajoutant l’ambition d’une histoire comparatiste de l’art. Le musée de Sculpture comparée devient enfin à son tour le modèle d’une nouvelle collection ouverte à Liverpool en 1887. Les réseaux d’architectes, de mouleurs et de diffusion des moulages dessinent le parcours de cette modalité particulière du musée d’architecture, se nourrissant particulièrement du culte éclectique de l’ornement et de l’éclosion de la protection du patrimoine monumental.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

Non disponible Isabelle Flour (univ. Paris I)
Isabelle Flour est doctorante à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne. Ses recherches portent sur Monument, ornement, nation : la muséographie du moulage d’architecture, Paris-Londres, 1850–1950. Elle est également chargée de cours à l’université de Marne-la-Vallée et à l’université Paris I.

En savoir plus

Autres conférences

en histoire

en sciences sociales et économiques

en histoire de l’art