Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

1858

Séminaire européen Sciences sociales et santé mentale

< précédent | suivant >

Entre désenchantement social et réenchantement subjectif : Le développement personnel dans l’entreprise
Hélène Stevens (univ. Saint-Quentin-en-Yvelines)

27 février 2007

Discutant: Samuel Lézé
Depuis le milieu des années 1990, en France, se sont développés et généralisés, dans le monde de l’entreprise comme dans celui de l’insertion professionnelle, un langage et une mise en scène de la subjectivité des individus (langage de l’intériorité, prééminence du psychologique, conception intra et inter-subjective de l’homme au travail) comme réponse à des questions d’emploi et de carrières professionnelles. S’appuyant sur une recherche ethnographique réalisée dans une entreprise informatique et plus particulièrement sur l’observation longitudinale d’un dispositif appelé Entreprise de Soi, cette thèse rend compte de l’émergence de formations dites de ‘développement personnel’ dans l’entreprise. Elle s’applique à comprendre l’importance et la portée d’un tel dispositif en suivant précisément les parcours des participants et les processus par lesquels ils sont entrés dans le dispositif et en ont été affectés ou non. Elle saisit les dynamiques individuelles et collectives qui ont pris forme au cours de l’opération. L’analyse révèle comment, dans un contexte de désenchantement social dû à l’érosion des positions professionnelles des salariés, le dispositif amène à réenchanter la subjectivité des participants, mais ne contribue pas nécessairement au changement de leurs positions dans l’entreprise. Les trajectoires antérieurement produites, lorsqu’elles étaient promotionnelles, sont requalifiées, et lorsqu’elles étaient dévaluées, sont réassignées à des positions déqualifiées. C’est ainsi que le dispositif est tout à la fois vecteur de réintégration qualifiante et principe de reproduction des inégalités, et peut contribuer à un nouveau désenchantement.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

Non disponible Hélène Stevens (univ. Saint-Quentin-en-Yvelines)
Laboratoire Primptemps