Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

1658

Science débats sur la montagne Sainte-Geneviève

< précédent | suivant >

L’histoire de la mortalité du paléolithique à nos jours
François Taddeï (Inserm)

13 février 2007

L’évolution de l’espérance de vie depuis le paléolithique montre de grandes variations avec des reculs importants probablement associés à de grandes pandémies ; le point le plus bas étant historiquement associé à la Rome antique où l’espérance de vie était pour les habitants de la capitale de l’Empire, de 15 ans seulement ! Pour les femmes françaises cette espérance de vie a plus que triplée depuis le 18ème siècle. De manière surprenante, cet accroissement est d’une très grande régularité puisqu’on gagne ici un an tous les 4 ans depuis au moins 160 ans. Les causes extrinsèques de mortalité (liées par exemple aux maladies infectieuses, aux guerres, aux famines, etc..) étant vaincues les unes après les autres, on observe aujourd’hui que la croissance de la probabilité de mourir avec l’âge est exponentielle, doublant tous les 8 ans, de 10 à 90 ans pour les femmes françaises. Ces régularités étonnantes sont à ce jour inexpliquées. Nous discuterons de ces grandes tendances, de leurs causes possibles et de leurs conséquences.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande / streaming

Télécharger
pictogrammeformat vidéo mp4 à télécharger - 162.57 Mo

Télécharger
pictogrammeformat vidéo windows media video à télécharger - 114.63 Mo

François Taddeï François Taddeï (Inserm)
Laboratoire de génétique moléculaire évolutive et médicale, INSERM U571, université René Descartes-Paris V