Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

1590

Séminaire d’élèves : Discussion et réflexion politiques à l’ENS

< précédent | suivant >

Les lois de mémoire. Contestations, justifications
Bruno Belhoste (univ. Paris X), Sophie Ernst (INRP), Patrick Garcia (IHTP), Bogumil Jewsiewicki (univ. Laval, Québec), Gilles Manceron (Ligue des droits de l’homme), Pap Ndiaye (EHESS), Philippe Raynaud (univ. Paris II - IEP) et Paul Thibaud (philosophe)

21 janvier 2006

Table ronde organisée par Pollens et Sophie Ernst
Nous sommes ici pour analyser une situation confuse, celle des lois de mémoire et des débats passionnés auxquels elles donnent lieu. Il y a un certain étonnement à voir comment, après un long temps de relatif désintérêt politique pour ces questions, tout à coup émergent de façon explosive et parfois virulente toutes sortes de conflits et de revendications quant à l’interprétation du passé. Chaque jour de cette dernière période apporte un rebondissement inattendu et une montée en puissance de problèmes qu’on aurait pu croire secondaires par rapport aux conflits d’intérêts portant sur le présent et sur l’avenir.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - 0 O

Télécharger
pictogrammeformat pdf - 294.67 Ko

Bruno Belhoste Bruno Belhoste (univ. Paris X)
professeur d’histoire contemporaine, spécialiste d’histoire des sciences et de l’éducation, XVIIIe, XIXe siècles

Sophie Ernst Sophie Ernst (INRP)
groupe Mémoire, histoire, identités

Patrick Garcia Patrick Garcia (IHTP)
historien. spécialité : commémorations de la Révolution française, usages politiques et sociaux de l’histoire
Maître de conférences en histoire à l’IUFM de Versailles en délégation à l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS).

Bogumil Jewsiewicki Bogumil Jewsiewicki (univ. Laval, Québec)
Histoirien de l’Afrique Centrale, passé colonial belgo-congolais.
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la Mémoire
CELAT, centre interuniversitaire, Département d’Histoire, Faculté des lettres, Université Laval, Québec

Non disponible Gilles Manceron (Ligue des droits de l’homme)
Vice président de la Ligue des droits de l’homme
Historien
Spécialité : passé colonial de la République

Pap Ndiaye Pap Ndiaye (EHESS)
Pap Ndiaye est maître de conférences d’histoire à l’EHESS et membre du comité de rédaction de L’Histoire. Ses travaux portent sur les discours et pratiques de discrimination raciale dans les firmes d’assurance-vie américaines au XXe siècle, ainsi que sur diverses questions relatives aux populations noires des États-Unis et de France. Il est l’auteur, tout récemment, de La condition noire, essai sur une minorité française (Calman-Levy, 2008), et préconise une approche à la française de la discrimination positive.

Philippe Raynaud Philippe Raynaud (univ. Paris II - IEP)
Centre de recherches politiques Raymond Aron à l’EHESS

Non disponible Paul Thibaud (philosophe)
philosophe, ancien directeur de la revue Esprit