Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

1427

Colloque Celtes et Gaulois : L’archéologie face à l’histoire

< précédent | suivant >

Les mutations de la fin de l’âge de Fer
Colin Haselgrove (univ. Leicester) et Pierre Toubert (Collège de France)

6 juillet 2006

rapport introductif de Colin Haselgrove, sur le thème de la table ronde de Cambridge, sous la présidence de Pierre Toubert
Avec leurs fortifications monumentales, leur abondant mobilier et leur appartenance à un réseau s’étendant sur une bonne partie du continent, les oppida occupent une place privilégiée dans l’analyse des sociétés de l’âge du Fer. Les vingt dernières années ont vu des avancées importantes de notre connaissance de ces sites. Il apparaît désormais que le terme d’oppidum recouvre une réalité archéologique multiforme. Parallèlement, on a reconnu les limites des modèles interprétatifs qui font recours aux concepts classiques d’urbanisme. Dans le même temps, les recherches ont aussi montré que la documentation archéologique des IIe et Ier siècles avant J.-C. était loin de se limiter aux oppida. Fermes, sanctuaires, nécropoles, sites miniers, agglomérations ouvertes… sont autant d’aspects d’une réalité archéologique qui était à peu près totalement ignorée à l’aube des années 1980 et qui témoigne d’un niveau de développement socio-économique et démographique insoupçonné jusqu’alors. Il ne faut pas sous-estimer non plus la révision drastique des chronologies effectuée depuis lors.
Une autre avancée importante concerne l’élargissement du cadre théorique appliqué à la lecture des restes laissés par les sociétés protohistoriques, avec notamment une attention plus grande portée aux indices d’activité rituelle et religieuse.
Dans ce contexte, la table ronde de Cambridge s’est attachée à replacer les oppida dans une perspective large, tant du point de vue spatial que temporel, afin de tenter de discerner les particularités de la documentation archéologique des IIe et Ier siècles avant J.-C. qui peuvent être le reflet de spécificités des sociétés de l’Europe tempérée.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - ??? (erreur acces)

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande

Télécharger
pictogrammeformat mp4, vidéo à télécharger - 355.13 Mo

Télécharger
pictogrammeformat windows media video - 291.75 Mo

Télécharger
pictogrammeformat pdf - 139.21 Ko

Colin Haselgrove Colin Haselgrove (univ. Leicester)
Colin’s research interests focus on Iron Age societies in Britain and western Europe, and their relations with the expanding Roman world; on early coinage and currency; on new approaches to the study of later prehistoric societies; and on the long-term evolution of settlement and landscape.

Pierre Toubert Pierre Toubert (Collège de France)
professeur honoraire, ancient titulaire de la chaire Histoire de l’Occident méditerranéen au Moyen Âge