Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

1382

Colloque Daniel Arasse

< précédent | suivant >

La part de l’oeil
Diane Bodart (univ. Poitiers), Hubert Damisch (EHESS), Éric Darragon (univ. Paris I), Philippe Morel (univ. Paris I) et Karim Ressouni-Demigneux (univ. Aix-Marseille I)

8 juin 2006

Discussion suite à la séance présidée par Éric Darragon

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 (haut débit) - ??? (erreur acces)

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - ??? (erreur acces)

- Visualiser
- Télécharger
pictogrammeformat quicktime mov, vidéo à la demande

Télécharger
pictogrammeformat mp4, vidéo à télécharger - 38.71 Mo

Télécharger
pictogrammeformat windows media video - 27.38 Mo

Diane Bodart Diane Bodart (univ. Poitiers)
Maître de conférences d’histoire de l’art moderne à l’université de Poitiers, Diane Bodart s’est formée à l’Università la Sapienza à Rome et a soutenu sa thèse de doctorat (Pouvoirs du portrait sous l’empire des Habsbourg d’Espagne) auprès de l’EHESS à Paris, sous la direction de Daniel Arasse. Ancienne pensionnaire de l’Académie de France à Rome, elle a reçu le prix de la Fondation Aby Warburg d’Hambourg et a publié différentes études sur Titien et les Gonzague, sur Titien et Charles Quint, et sur les enjeux politiques et artistiques des portraits royaux.

Non disponible Hubert Damisch (EHESS)
Hubert Damisch est né en 1928. Il est directeur d’études honoraire à l’EHESS, où il a créé le Centre d’Histoire et Théorie de l’Art (CEHTA), tout en effectuant de fréquents séjours aux États-Unis. Il se lie avec Daniel Arasse dès 1967, à l’époque de leurs séminaires respectifs à l’École normale supérieure. Dernier ouvrage en date, Voyage à Laversine, Paris, 2004.

Non disponible Éric Darragon (univ. Paris I)

Philippe Morel Philippe Morel (univ. Paris I)
Philippe Morel est professeur d’histoire de l’art moderne et directeur du Centre d’histoire de l’art de la Renaissance (CHAR) à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il est également membre senior de l’Institut Universitaire de France. Outre de nombreux articles sur l’art italien de la fin du XVe au début du XVIIe siècle, il est l’auteur de divers ouvrages : Le Parnasse astrologique. Étude iconologique des décors peints pour le cardinal Ferdinand de Médicis (École Française de Rome-Académie de France à Rome, 1991), Les grottes artificielles en Italie au XVIe siècle (Macula, 1997), Les grotesques. Les figures de l’imaginaire dans la peinture italienne de la fin de la Renaissance (Flammarion, 1997), et Mélissa. Magie, astres et démons dans l’art italien de la Renaissance (Les Belles Lettres, 2006). Il est également le directeur et l’un des auteurs de l’ouvrage collectif L’art italien (2 vol., Citadelles et Mazenod, 1997-1998), et des actes du colloque L’art de la Renaissance entre science et magie (Académie de France à Rome-Somogy, 2006).

Karim Ressouni-Demigneux Karim Ressouni-Demigneux (univ. Aix-Marseille I)
Karim Ressouni-Demigneux soutient sa thèse, « Les charmes de saint Sébastien. Fascination, dévotion et image au Moyen-âge et à la Renaissance », en 2002 sous la direction de Daniel Arasse. Actuellement ATER à l’université de Provence, il est également membre associé du Centre d’Histoire et Théorie de l’Art (CEHTA) et membre du comité de rédaction d’Images Re-vues.