Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

1177

Semaine culturelle L’Ukraine et la Biélorussie

< précédent | suivant >

Comment écrire le biélorussien ?
Roland Marti (Universität des Saarlandes (Saarbruck, Allemagne))

25 mars 2006

Séance Langues biélorusse et ukrainienne comme éléments déterminants des identités - Origines et évolutions
Le biélorussien se trouve situé entre deux langues bien établies, chacune dotée d’une tradition riche et ininterrompue : le polonais et le russe. La codification du biélorussien écrit se produit dans ce contexte, le polonais employant l’alphabet latin et le russe employant l’alphabet cyrillique. Dans chacun de ces alphabets, existent deux traditions écrites qui auraient pu être choisies pour le biélorussien. Pour l’alphabet latin, c’est la tradition polonaise digraphique et la tradition tchèque (ou lituanienne) suivant le principe « monographique » ou diacritique. Du côté de l’alphabet cyrillique, c’est la tradition russe (ou ukrainienne) avec son principe combinatorique et la tradition serbe avec son monographisme. (La tradition du slavon est négligeable.) Par ailleurs se pose la question du choix de l’orthographe – orthographe morphologique (selon le modèle russe ou polonais) ou orthographe phonologique (selon le modèle serbe ou croate). Le choix n’est pas seulement dicté par des considérations d’ordre linguistique mais aussi et surtout par des considérations d’ordre symbolique. La communication vise à expliquer le développement du biélorussien dans ces domaines dans le cadre des forces extralinguistiques influençant le choix d’une solution particulière.

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 (haut débit) - ??? (erreur acces)

Écouter
pictogrammeformat audio mp3 - ??? (erreur acces)

Roland Marti Roland Marti (Universität des Saarlandes (Saarbruck, Allemagne))